Après un départ laborieux, ponctué par trois défaites, la formation des Trou-aux-Biches Sharks a trouvé son rythme de croisière dans le championnat masculin de première division de volley-ball. Au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, les néo-promus ont aligné un quatrième succès de suite en venant à bout du Port Louis Red Star en trois sets (25-18, 25-20 et 25-21) en 63 minutes. Une montée en puissance qui consolide leurs chances de disputer les play-offs. Du côté féminin, les Tranquebar Black Rangers ont décroché leur quatrième victoire en six sorties, en prenant le meilleur du Quatre Bornes VBC également en trois sets (25-23, 25-15 et 25-16) en 69 minutes.
Alors que les Trou-aux-Biches Sharks connaissent actuellement un parcours intéressant, le Port Louis Red Star connaît actuellement une mauvaise passe. Pour preuve, un quatrième revers successif, après ceux enregistrés face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC, au Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC et au Quatre Bornes VBC. La bande à Sanjeev Jundoosing a donc intérêt à se ressaisir et sa prochaine sortie face à l’Association Sportive Jeunesse Chebel s’annonce somme toute décisive dans la quête d’un visa pour les play-offs. Reste que l’équipe de la capitale n’a pas été réellement dans le coup hier soir, se faisant dominer tout au long des trois sets par un adversaire qui a d’entrée pris le jeu à son compte. Tant et si bien que les Trou-aux-Biches Sharks (Gilbert Alfred, Stéphane Moonisamy, Stéphane Toussaint, Jérémie Alexandre, Bryan Perrine et Stéphane Armoogum) se sont vite démarqués au cours de la manche initiale (19-11) pour ensuite s’imposer avec sept points d’avance.
Une réaction de l’équipe de la capitale, avec dans ses rangs Vissarlen Tylamay, Bryan Perrine, David Méyépa, Allan Esther, Julian Roussety et Yannick Seesaft, était tout de même attendue. Elle s’accrochait certes à 10-14, puis 15-18 avant de lâcher prise. Les Nordistes maintenaient ensuite leur emprise pour signer un convaincant succès. Toutefois, leur entraîneur, Melchior Miniopoo, veut garder les pieds bien sur terre. « Nous sommes bien partis dans la course à la qualification pour les play-offs. Toutefois, nos trois prochaines rencontres face à l’ASJ Chebel, Rivière-du-Poste et Pont Blanc seront décisives. Nous y croyons, car la mayonnaise commence maintenant à prendre. » Ce soir, le Club Sportif Trotters de Quatre Bornes, toujours à la recherche d’un premier succès, trouvera sur sa route le Pont Blanc VBC. Demain, les deux débats à l’affiche mettront aux prises La Tour Koenig VBC au Rivière-du-Poste SC, et le Quatre Bornes VBC à l’Association Sportive Baie-du-Cap.
Du côté féminin, les Tranquebar Black Rangers se sont fait quelques frayeurs lors de la première manche. Le Quatre Bornes VBC, avec dans ses rangs Christina Larose, Géraldine Élysée, Liza Bonne, Alyson Labour, Orvana Sungeelee et Mélodie Mootoosamy, aura longtemps tenu tête à son adversaire pour se retrouver aux commandes à 20-19, puis à égalité à 22-22. Cette équipe sauvait bien une balle de set avant de s’incliner. À partir de là, les Tranquebar Black Rangers (Martine Bistoquet, Elizabeth Mohungoo, Corinne Marguerite, Priscilla Kelly, Tiffany Nursimloo et Meliza Momus) passaient à la vitesse supérieure et l’issue du débat ne faisait plus aucun doute. Et ce, même si le Quatre Bornes VBC était à égalité (14-14) au cours du troisième set.
Son entraîneur Lindsay Wilson expliquait mal cette baisse de régime au fil de la rencontre. « Nous avions débuté sur une note positive, mais ce relâchement demeure inexplicable. Sans doute est-ce un manque de confiance. Toutefois, nos chances de disputer les plays-offs demeurent réelles, mais nous devrons disposer de l’USBBRH et des Malherbes Wanderers. »
Du côté des Tranquebar Black Rangers, on s’attend à des lendemains meilleurs. « Nous avons tardé pour entrer dans la partie du fait que nos rencontres sont trop espacées. De plus, nous souffrons de l’absence d’une véritable passeuse. Tout de même, je suis satisfait de la prestation des jeunes qui, à mon avis, exploseront la saison prochaine. L’équipe hausse graduellement son niveau et toutes les rencontres devront être prises avec tout le sérieux voulu », explique l’entraîneur José Bistoquet.
La rencontre prévue ce soir opposera Azur SC à La Tour Koenig SC, alors que demain, un duel entre les équipes de la ville lumière est proposé, à savoir Curepipe Starlight/Malherbes Wanderers.