La dernière journée de la Ligue nationale retour masculine a un goût aigre-doux pour le Faucon Flacq Camp Ithier VBC. Déjà assurés du titre, les Flacquois ont essuyé un revers inattendu — le seul qui entache leur parcours dans ce présent championnat — samedi face aux Trou-aux-Biches Sharks VBC (1-3). Mais de l’avis de son coach, Deepak Augnoo, ce faux pas trouve son explication par un changement de régime d’entraînement axé sur leur participation à la 24e Coupe des clubs champions de la zone 7, initialement prévue en décembre 2017 mais reporté à mars 2018.
25-20, 16-25, 26-24 et 25-18. Le score traduit la supériorité du jour des Sharks. Faucon Flacq n’a enlevé que le deuxième set dans un débat qui aura duré 91 minutes. Visiblement, les champions 2017 ne faisaient pas grand cas de cet échec. En effet, depuis que la formation flacquoise s’est assurée du titre, elle a déjà entamé la préparation en vue de la prochaine CCCOI zone 7.
« C’est vrai, je n’ai pas vraiment reconnu mon équipe aujourd’hui (samedi). Le fait que le titre était déjà dans la poche et que les joueurs étaient soumis à un autre régime d’entraînement en marge de la CCCOI a quelque peu faussé la forme de ce match », renchérit Deepak Augnoo. D’autre part, il reste convaincu que ce sacre est mérité, malgré les embûches rencontrées la saison dernière.
« Mes joueurs ont quand même fait preuve de sérieux et de professionnalisme, sans lesquels cette victoire n’aurait sans doute pas été possible. Le personnel technique a aussi fait un travail remarquable qui a porté ses fruits. Les dirigeants nous ont également soutenus. Je suis fier de mon équipe », rappelle-t-il.
Une victoire est toujours bonne à prendre. « Nous savions que nous terminerons à la troisième place quoi qu’il arrive. Et je dois dire que Camp Ithier mérite vraiment son titre de champion », concède Dharmendra Gundowry, entraîneur des Trou-aux-Biches Sharks. « Mon groupe a quand même du potentiel. Ce soir (ndlr : samedi), mes joueurs ont vu que leur adversaire était prenable et ils ont fait le boulot. Nous avions eu beaucoup de contraintes internes et externes cette saison. On a manqué beaucoup de joueurs aux séances d’entraînement comme lors des jours des matches. Cela nous a été néfaste. »