Suite à la réclamation de Maurice, soutenue par les Seychelles, contre la joueuse de La Réunion Mariam Kloster, c’est le Comité international des Jeux (Cij) qui a tranché hier. Kloster est inéligible pour participer aux 9es Jeux des îles de l’océan Indien. La sélection réunionnaise a alors pris la décision de se retirer de la compétition, et c’est ainsi que Maurice affrontera Madagascar en demi-finales ce soir (20h) au gymnase de Champ Fleuri. Le vainqueur sera opposé aux Seychelles en finale demain soir.
Pour rappel, Maurice, dans sa réclamation, a avancé que Kloster n’était pas native de l’île et qu’elle n’était pas licenciée depuis cinq ans à la Ligue réunionnaise de volley-ball (LRVB) comme le stipule dans la Charte des Jeux. Cette décision, dans un premier temps, a fait le bonheur de Maurice, qui se retrouve vainqueur 3-0 des deux rencontres qu’elle a disputées et devait rencontrer en demi-finales Madagascar, évitant ainsi les Seychelles, qui devaient en découdre avec la Réunion, sans Kloster.
Mais coup de théâtre hier soir. Dès le match masculin terminé par une victoire de La Réunion sur Maurice (3-1), la présidente de LRVB, Florence Avaby, entourée de l’équipe féminine, annonce que suite à la décision du Cij « qui ne reconnaît pas les règlements fédéraux », l’instance fédérale n’organisera plus aucun match de volley-ball féminin et que la sélection réunionnaise se retire de la compétition.
« C’est un scandale. La présidente de Ligue réunionnaise n’est pas habilitée à prendre une telle décision. On attendra la réunion technique pour en discuter », a déclaré à chaud, hier soir au gymnase de Champ-Fleuri, le président de l’Association mauricienne de volley-ball, Faysal Bundhun.
 Une réunion d’urgence s’est tenue ce matin et la décision a été prise de maintenir le tournoi et d’organiser la demi-finale Maurice/Madagascar ce soir.