La sélection masculine de volley-ball ne participera pas à la Coupe d’Afrique des Nations. Une compétition qui se déroulera en Égypte du 20 au 31 juillet prochains. La raison demeure que la tenue de cette échéance continentale se trouve être trop rapprochée des Jeux des îles qui se dérouleront de leur côté du 1er au 9 août à l’île de la Réunion. Conséquemment, des démarches seront entreprises pour la concrétisation d’un camp d’entraînement soit en Afrique du Sud, soit au Kenya vers la fin du mois prochain.
Dans un premier temps, la Confédération africaine de volley-ball (CAVB) avait envisagé d’organiser cette compétition début juillet. Ce qui ne causait alors aucun souci à la sélection mauricienne dans le cadre de la dernière ligne droite de sa préparation en vue des JIOI. Mais voilà que l’organisme africain, dans un communiqué émis en fin de semaine dernière, avance que les dates ont été repoussées. Une décision qui a jeté le trouble dans le camp mauricien, conscient qu’il serait difficile pour nos représentants d’enchaîner deux compétitions avec enjeu.
D’où la présence de Fayzal Bundhun, président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, hier soir. Il a alors annoncé aux joueurs la non-participation à la CAN. « La priorité demeure les Jeux des îles. Nous voulons mettre toutes les chances de notre côté afin de pouvoir briller dans cette compétition. La réalité demeure que les deux échéances sont trop rapprochées. La CAN étant d’un niveau très relevé, ce ne sera guère évident pour nos représentants d’enchaîner dans la foulée avec les Jeux des îles », nous a-t-il expliqué, ce matin. Une nouvelle déveine donc pour nos volleyeurs dont le stage prévu à Rodrigues le mois dernier avait également été annulé.
N’empêche que les démarches seront rapidement en cours pour la tenue d’un camp d’entraînement à l’extérieur. L’idéal serait de se retrouver dans un pays qui participera à la CAN. Reste que cette échéance qualificative pour les championnats du monde prévus au Japon du 8 au 23 septembre prochains, devrait de nouveau être dominée par les pays du Maghreb. Avec en première ligne la Tunisie et l’Égypte qui ont décroché la consécration en huit et sept occasions respectivement. Le Cameroun, l’Algérie et le Rwanda devraient également avoir leur mot à dire. Par ailleurs, le dossier pour la participation de la sélection féminine à la CAN est en voie d’être finalisé. Pour rappel, cette compétition se déroulera au Kenya du 10 au 21 juin.