La sélection masculine de volley-ball de Maurice a bouclé sa campagne de la Coupe d’Afrique des Nations avec deux nouveaux revers.
Au complexe sportif du Caire en Égypte, les Mauriciens ont essuyé un cinglant échec face à la Tunisie (13-25, 13-25 et 7-25) vendredi dernier et se sont inclinés également en trois sets (26-28, 11-25 et 17-25) face au Maroc le lendemain. Ils terminent ainsi à la cinquième et dernière place de la poule B, en frôlant le gain d’un set en trois occasions.
La sortie face à la Tunisie, huit fois champion continental et qui revenait d’un camp d’entraînement en Turquie, a été la plus périlleuse pour la sélection mauricienne. La différence de classe était énorme entre ces deux blocs, d’autant que les Tunisiens, défaits par les Camerounais lors de leur première sortie, n’avaient plus de droit à l’erreur.
Après ce cinglant échec, Maurice a fait meilleure figure lors de son duel final face au Maroc. La bande à Melchior Miniopoo-Fabrice Chalendar devait même obtenir une balle de set lors de la manche initiale à 25-24, mais ne pouvait la convertir. À partir de là, les Marocains devaient prendre leurs distances pour garder leurs chances intactes dans la course à la qualification pour les demi-finales.
Maurice termine donc cette compétition à la dernière place, mais ces frottements face à des formations ne pourront qu’être bénéfiques dans l’optique de la participation aux Jeux des îles. Désormais, Gilbert Alfred (meilleur marqueur face au Maroc avec neuf points) et ses coéquipiers devront vite se concentrer sur cette échéance où ils seront d’ailleurs en action lundi prochain face à Mayotte.
Quant à la CAN, elle abordera sa phase décisive demain avec les demi-finales qui mettront en opposition l’Égypte au Maroc et la Tunisie à l’Algérie. En somme, la consécration reviendra à un pays du Maghreb. Jusqu’ici, les Égyptiens, tenants du titre, ont été les seuls à réaliser un sans-faute, ayant dominé successivement le Kenya, le Botswana et l’Algérie dans la poule A. Reste que ce duel Égypte/Algérie s’est joué au tie-break.
Par contre, la lutte a été âpre jusqu’au bout dans la poule B, et ce n’est qu’au set-average que le Cameroun a vu s’envoler sa qualification. Pour rappel, les deux finalistes de cette compétition seront en action aux championnats du monde prévus du 8 au 23 septembre au Japon.