La sélection masculine de volley-ball de Maurice, bien qu’amputée de quelques éléments, s’est offert un bol d’oxygène en vue du tournoi zonal comptant pour les championnats du monde. En remportant le tournoi international de Rodrigues disputé de vendredi à dimanche dernier au gymnase de Malabar après des débuts à tâtons, Gilbert Alfred et ses camarades ont retrouvé la confiance voulue. De ce fait, ils espèrent passer à la vitesse supérieure afin de pouvoir relever le défi face aux Seychelles en octobre prochain.
Tirée dans la poule B, la sélection mauricienne, connue comme la MVBA Team lors de ce tournoi, a été poussée dans ses derniers retranchements lors de sa première sortie par Roche Bon Dieu, équipe championne de Rodrigues et qui comptait dans ses rangs l’ancien international Kevin Larose. « Nous n’avions pas de repères sur le terrain et lors de la séance d’entraînement du lendemain, nous avons remis les choses au point. Le résultat a parlé de lui-même lors de la manche retour », explique l’entraîneur national, Melchior Miniopoo. En effet, la victoire se chiffrait cette fois en trois sets, après un succès au tie-break lors de la manche aller.
Un succès qui permettait ainsi à la MVBA Team de disputer la finale face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC, équipe championne de Maurice et au sein de laquelle se retrouvaient quatre présélectionnés. Cette dernière formation ayant dicté sa loi dans la poule A aux dépens de la sélection rodriguaise des -23 ans et de la l’équipe réunionnaise de Saint-Denis Olympique. En présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, la différence était de nouveau faite en trois sets.
« C’était comme un cadeau d’anniversaire pour notre attaquant Allan Esther. De plus, j’ai apprécié le comportement des joueurs malgré les difficultés. Notre escouade ne comprenait que neuf éléments et nous avons évolué sans libero. Mes joueurs se sont battus pendant ces trois jours de compétition et nous avons ainsi pu tenir la baraque », se réjouit Melvhior Miniopoo. L’autre satisfaction demeure que Gilbert Alfred, capitaine de la sélection nationale, a été élu meilleur joueur du tournoi.
À l’issue de ce succès, les lendemains s’annoncent-ils encore plus prometteurs pour la présélection nationale ? À ce sujet, l’entraîneur national avance quelques réserves. « La phase qualificative des championnats nationaux se terminera bientôt et nous entamerons ensuite les play-offs. Mes joueurs auront-ils le temps de récupérer avant la compétition zonale ? » s’inquiète-t-il. Autre sujet à débattre : la venue à Maurice des joueurs rodriguais détectés au cours de ce tournoi. « Il s’agira de discuter avec la Commission Sportive de Rodrigues et les dirigeants de l’Association mauricienne de voley-ball », souligne Melchior Miniopoo.
Reste que ce tournoi international a connu un véritable succès populaire. D’où l’énorme satisfaction de Rodney Castel, président du comité régional. « C’est la première fois que nous organisons un tournoi d’une telle envergure. Le gymnase était bondé, alors que le public à l’extérieur pouvait remplir le gymnase de Vacoas », avance-t-il. Son voeu demeure que ce tournoi se déroule sur une base annuelle, mais l’apport des autorités et des commanditaires demeure à son avis primordiale pour que le défi puisse être relevé.