Placée dans le groupe de la mort suite au retrait des Comores des Jeux, Maurice s’est bien tirée d’affaire pour son entrée en compétition en volley-ball masculin en disposant au tie-break de Madagascar hier a St Leu.
Cette victoire, même si elle fut laborieuse, place Maurice dans une situation très confortable pour une place dans le dernier carre. En effet, comme les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les demi-finales, la rencontre d’hier avait allure de finale car l’autre pays du groupe n’est autre que l’orge réunionnais, qui fera ses débuts face à Maurice ce soir à Champ Fleuri. Une victoire des Mauriciens les place en tête du groupe mais au cas contraire, il faudra miser sur une défaite des Malgaches contre La Réunion demain.
Pour en revenir au match d’hier, Maurice, qui avait aligné d’entrée Sunil Mudhoo à la passe, Gilbert Alfred, Stephane Moonisamy, Jason Radoo, Evans Sauteur et Kevin Larose, avait démarré sur les chapeaux de roue en s’adjugeant le set initial 25-22 et semblait continuer sur cette voie en début du deuxième set. Mais l’euphorie laissa place au doute lorsque les Malgaches passèrent en tête pour la première fois dans la rencontre à 13-11. Les fautes directes tant en attaque qu’au service ont permis à Andriy (l’ex-joueur de Camp Ythier) et ses coéquipiers de continuer sur leur lancée pour égaliser à un set partout (25-22).
Pour démarrer le troisième set, le duo Melchior Minioppoo-Fabrice Chalendar lança Ashwin Ramkhelawon à la passe, mais l’adversaire avait repris confiance et mena largement 11-7 puis 15-9. Malgré les nombreux changements, Akash Doorbaz à la place de Radoo, Gino Sophie substituant à Larose et Mudhoo retrouvant son rôle de passeur, les Mauriciens prirent l’eau de tout bord — sauf Hansley Casimir dans son poste de libero, où il s’acquitta de sa tâche avec brio — pour s’incliner lourdement 25-16.
Ddos au mur, les deux entraîneurs jouèrent leur va-tout en effectuant un changement dans le placement des joueurs sur le terrain — les contreurs débutant en position 2 et 4 en début du set. Après un mano-à-mano en début de set, les Mauriciens se détachèrent grâce à quatre aces de Larose pour porter le score à 14-10, avant de prendre le large à 19-14. Et c’est en toute quiétude qu’ils enlevèrent ce set 25-17 pour égaliser à deux sets partout.
C’est au tie-break qu’allait se décider l’issue finale et, très tôt, Gilbert Alfred et ses partenaires s’assurèrent d’une avance conséquente (8-4, 10-5) mais se sont fait une frayeur quand le score passa de 11-6 à 11-9 et 12-10. Ils conclurent finalement le set par 15-11, au grand bonheur d’une poignée de supporters présents dont le ministre de la Fonction publique, Alain Wong.
« On a eu chaud, c’est vrai, mais le but est atteint, à savoir décrocher une victoire », déclare Melchior Minioppoo. « On a fait trop de fautes directes, ce qui a donné confiance aux Malgaches. Aussi, on s’est mis trop de pression après le gain du premier set. Il n’empêche que cette victoire fait plaisir. Aujourd’hui, on aborde notre deuxième match avant un jour de repos avant les demi-finales. Donc, il faudra mettre les bouchées doubles. Je ne pense pas qu’on va ressentir de la fatigue car on a accumulé beaucoup de matches dans les jambes lors du championnat d’Afrique en Égypte il y a deux semaines ».
Dans un match du groupe A, les Maldives ont disposé de Mayotte en trois sets, alors que les tenants du titre, les Seychelles, feront leur entrée ce soir contre les vaincus d’hier.