Le volley-ball seychellois reste maître à Mahé. Le tournoi subzonal (zone 7 Afrique) nettement dévalué et se résumant à un duel Seychelles/Maurice à la fois chez les hommes comme chez les dames, aura confirmé durant le week-end l’emprise des Dallons sur cette discipline ces dernières années, particulièrement lors des Jeux des îles de l’océan Indien.
Trois matches, trois défaites pour les Mauriciens. En masculin, après avoir essuyé deux 0-3 vendredi et samedi, la bande à Melchior Miniopoo a arraché deux sets aux Seychellois hier pour finalement tomber 2-3 après 2h et 15 minutes de lutte. Les Mauriciennes, qui avaient démarré d’entrée avec un premier set conclu à 25-22, ont perdu 1-3 vendredi, puis 0-3 samedi et à nouveau 1-3 hier.
En l’absence de Madagascar et des Comores, Seychellois et Mauriciens se sont partagé les deux billets de qualification de ce premier tour des FIVB World Championships, essentiellement sur les résultats de la première soirée (vendredi), les deux autres matches livrés étant à caractère amical en accord avec les deux fédérations concernées. Seychelles et Maurice vont se retrouver à nouveau à Maurice, vraisemblablement en septembre, mais les dates et la formule de la compétition n’ont pas encore été arrêtées par la Confédération africaine de volley-ball.
Le vainqueur de ce deuxième tour féminin va se joindre aux onze autres qualifiés africains (un de la zone 1, deux des zones 2, 3, 4, 5 et 6) et ils seront répartis en deux poules de six sur tirage au sort. Les vainqueurs des deux poules représenteront l’Afrique aux Mondiaux de volley-ball féminin qui regrouperont 24 pays en Italie l’année prochaine.
En masculin, le verdict du deuxième tour — les Seychelles partant logiquement favoris — propulsera le gagnant au troisième tour qualificatif pour former le top 12 (un de la zone 1, deux des zones 2, 3, 4, 5 et 6 comme chez les filles). Mais le tirage au sort désignera les locataires des trois groupes constitués, avec trois billets pour Pologne 2014.
Déjà, l’Italie est qualifiée pour les Mondiaux dames, alors que la Russie championne en exercice et à la recherche d’un troisième sacre consécutif, s’aligne aux qualifications. Aux Mondiaux 2014, la redistribution des places confédérales est la suivante. Hommes : Asie (quatre qualifiées), Afrique et Amérique du Sud (trois qualifiées chacune), Europe (neuf qualifiés y compris la Pologne, nation organisatrice), Amérique du Nord et Centrale et les Caraïbes (cinq qualifiées). Dames : Asie (trois qualifiées), Afrique et Amérique du Sud (deux qualifiées chacune), Europe (neuf qualifiées dont l’Italie nation organisatrice), Amérique du Nord et Centrale et les Caraïbes (six qualifiées).