Le volley-ball mauricien pleure la disparition de Sylvio Sadien. Team manager de la sélection masculine médaillée d’or au cours des Jeux des îles de 2003, il était toujours impliqué à fond dans tout ce qu’il entreprenait. Que ce soit au niveau du scoutisme où il était le président du District Upper Plaines Wilhems ou du Youth Encounter Spirit où il était un des membres en vue.
Également dirigeant de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) de 2003 à 2006, Sylvio Sadien laisse le souvenir d’un homme intègre, loyal et surtout fort amical. Un bon vivant en somme. Comme en témoigne le volleyeur Gilbert Alfred, qui l’a côtoyé au sein de la sélection nationale.
« Sylvio me considérait comme son fils, et moi, je l’appelais affectueusement gros papi. Il était un team manager exceptionnel qui s’est toujours battu pour la sélection et qui était aux petits soins avec les joueurs. Depuis, je n’ai pas rencontré un tel team manager qui nous enseignait d’être persévérants et d’être toujours unis. »
Cette même reconnaissance anime Fayzal Bundhun, entraîneur de la sélection en 2003 et aujourd’hui directeur technique. « Sylvio était mon bras droit, car il était l’homme à tout faire au sein de la sélection. Avec lui, pas de demi-mesure, car il se donnait toujours corps et âme. Avec surtout beaucoup d’amour et de patience. »
Les funérailles de Sylvio Sadien se sont déroulées cet après-midi à Curepipe. À tous ceux que ce deuil afflige, la rédaction sportive du Mauricien présente ses vives sympathies.