Au bout du compte, le Français Olivier Lardier a décliné la proposition d’agir comme Directeur technique national (DTN) de volley-ball à Maurice. Dans un courrier électronique adressé à Bharun Teeroovengadum, président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), vendredi dernier, l’ancien manager de l’équipe de France féminine a fait comprendre qu’il n’a pu résoudre son problème familial. D’où sa décision de ne donner suite à l’offre qui lui avait été faite.
Même si cette décision a causé une certaine déception, il n’empêche que d’autres options sont déjà envisagées au niveau de l’AMVB. « Nous demeurons confiants que nous bénéficierons d’un service d’un DTN dans un proche avenir. Nous prendrons de nouveau contact avec André Glaive (ndlr : instructeur national qui avait dirigé un stage à Maurice en novembre de l’année dernière) et je peux avancer que nous sommes également en présence de propositions de quelques entraîneurs français. D’autant qu’il s’agira de ne pas dévier de notre objectif qui demeure la consécration aux prochains Jeux des îles », souligne Bharun Teeroovengadum.
Pour rappel, suite aux contacts établis avec André Glaive, Olivier Lardier avait effectué une visite à Maurice à ses propres frais. Au cours de son séjour, il avait eu des contacts avec les membres de l’AMVB, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, le chief executive du Trust Fund For Excellence in Sports, Michael Glover, et avait également effectué une visite au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Lors d’une conférence de presse tenue avant son retour en France, il s’était dit enchanté de la proposition mauricienne, qualifiant le projet de « professionnel, structurant et d’ambitieux », tout en affirmant qu’il s’investirait aisément en cas de réponse positive et que sa décision serait prise en son âme et conscience. Toutefois, il avait déjà évoqué ce problème personnel, tout en n’évoquant pas sa nature.
Le feuilleton Olivier Lardier terminé, c’est maintenant au tour de la sélection masculine des Seychelles de venir effectuer un camp d’entraînement à Maurice. Les Dallons sont attendus mercredi et disputeront des rencontres face à la présélection mauricienne de même que face à des équipes de clubs. Dans cette optique, une première réunion de la présélection mauricienne est prévue demain soir au gymnase de Vacoas. Le lendemain, ce sera la présélection féminine qui sera sollicitée du fait que la sélection féminine des Seychelles devrait être à Maurice le 29 courant.
Pour rappel, les deux sélections de l’archipel avaient brisé le rêve mauricien au cours de la phase zonale des championnats du monde en septembre de l’année dernière. Elles préparent actuellement la phase continentale de cette compétition. Du côté masculin, cette phase continentale se tiendra en mars prochain en Tunisie et les Seychellois seront opposés au pays hôte, au Congo Brazzaville, au Sénégal et au Niger. Le vainqueur obtiendra sa qualification pour la phase finale des championnats du monde en Pologne.