A écouter Olivier Lardier, il existe de très fortes possibilités qu’il accepte le poste de Directeur Technique National (DTN) de volley-ball à Maurice. Valeur actuelle, rien qu’un problème d’ordre personnel le contraint à ne pas donner déjà son accord définitif. Néanmoins, celui qui était jusqu’à fin de l’année dernière manager de l’équipe de France féminine compte annoncer sa décision dans les jours qui viennent. Il l’a confirmé au cours d’un point de presse, tenu samedi dernier à l’hôtel Gold Crest à Quatre Bornes.
Un point de presse où étaient également présents quelques membres du comité directeur de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB). A savoir, les frères Teeroovengadum (Bharun et Kaysee), Jean-Michel Dedans, Bose Soonarane et Olivier Ami. Alors qu’il regagne la France demain, Olivier Lardier s’est dit heureux d’avoir été mis en présence du projet des dirigeants de l’AMVB. «C’est un vrai projet professionnel, structurant et ambitieux. Si ma réponse est positive, je pourrais m’y investir et m’y projeter aisément. Il est donc nécessaire que je me positionne rapidement».
Si l’objectif à court terme demeure l’obtention de la médaille d’or aux prochains Jeux des îles en 2015, il soutient que ce projet vise également à la détection et à la formation. «Cela fait partie d’un projet global, car l’aspect éducatif du jeune est également pris en considération», soutient Olivier Lardier. D’ailleurs, sa rencontre avec Michael Glover, chief executive du Trust Fund For Excellence in Sports (TFES) l’a rassuré dans ce domaine. «M. Glover s’est montré très enthousisate pour l’institution du Pôle Espoirs et du Pôle Maurice. Une détection sera bientôt lancée dans les écoles», a insisté de son côté, Bharun Teeroovengadum, président de l’AMVB. Ce dernier a également confirmé que la rencontre avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, s’est révélée positive. «Le Ministère de la Jeunesse et des Sports soutiendra notre demande d’un DTN, afin que les objecftifs visés soient atteints», a-t-il affirmé.
Reste que la confirmation d’Olivier Lardier est attendue avec une certaine impatience. «Cette décision, je la prendrais en mon âme et conscience», a-t-il réitéré. D’autant qu’il soutient avoir la chance de pouvoir effectuer un choix, vu quelques offres qui lui sont parvenues au niveau européen. En attendant, tput en se disant heureux d’avoir bénéficié d’un accueil chaleureux et d’avoir découvert une île paradisiaque, l’ancien membre du staff technique de l’équipe de France seniors masculine a sans doute levé un coin de voile. «Vous avez devant vous un premier supporter», a-t-il ainsi lancé.