L’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) compte se lancer dès maintenant dans la préparation des Jeux des îles de 2019. Alors que la réouverture du Centre national de formation est prévu au cours des prochains mois, il est envisagé une participation aux championnats d’Afrique -19 ans. De plus, un tournoi pour les équipes de la zone 7 d’Afrique se trouve à l’agenda, de même qu’un tournoi pour les juniors au niveau des régions. Alors qu’il entame sa deuxième année à la présidence de l’AMVB, Fayzal Bundhun veut mettre l’accent sur la relève. « Avec l’organisation de toutes ces activités, nous permettrons à des jeunes d’émerger. Avec la réouverture du Centre national de formation qui sera effectuée à l’issue des National Youth Games, nous comptons identifier un large groupe. Le comité directeur de la fédération donnera aussi son aval quant aux entraîneurs qui travailleront avec ces jeunes ». Après un retour des sélections nationales sur la scène continentale lors de la Coupe d’Afrique des Nations l’année dernière, Fayzal Bundhun souhaite que les sélections -19 ans puissent également acquérir une certaine expérience à travers de tels frottements. Alors que la saison en salle devrait débuter le mois prochain avec la tenue du Charity Shield pour se terminer en apothéose avec la tenue de la Coupe des clubs champions de la zone 7 à Maurice en novembre, le président de l’AMVB avance que le championnat féminin devrait comprendre deux divisions. Et ce, en raison de la trop grande différence de niveau entre certaines formations. De plus, les play-offs, qui réuniront les quatre meilleures formations des championnats de D1, devraient de nouveau figurer au calendrier. Au niveau des entraîneurs, des pourparlers ont été engagés avec la Confédération africaine afin de déléguer un représentant pour diriger un stage de niveau 1. Quant aux nouveaux arbitres, selon Fayzal Bundhun, ils ont été à la hauteur des espoirs placés en eux, à l’image de Maïta Cousin, qui s’est bien tirée d’affaire au cours des Jeux des îles et de la Coupe des clubs champions de la zone 7. Au cours de cette nouvelle saison, l’AMVB compte aussi donner le maximum de chances aux paires féminines de beach volley dans le cadre de leur préparation en vue des tournois qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Rio. Si une compétition nationale sera lancée demain à Flic-en-Flac, des démarches ont été effectuées pour la venue d’un entraîneur étranger. « Avec le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports et l’apport du président de la Commission des entraîneurs de la CAVB, nous espérons que ces démarches aboutiront », avance le président de l’AMVB. Ce dernier avoue également sa satisfaction devant le fait que deux équipes et deux entraîneurs figurent parmi les nominés dans le cadre du MSC National Sports Award. Tout en comptant sur la solidarité au sein de son comité directeur, Fayzal Bundhun soutient que la saison 2015, bien que difficile, a permis d’atteindre quelques objectifs, notamment le retour sur le podium des JIOI des deux sélections nationales, la participation à la Coupe d’Afrique des Nations après quelques années d’absence et un calendrier respecté.