Entraîneurs et arbitres étaient réunis fin 2019 pour des ateliers de travail

Après l’euphorie des derniers Jeux des îles marquée par le sacre de la sélection masculine, ce sera la jeune génération qui sera mise en évidence cette saison. Dans cette optique, l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), avec l’apport du Directeur Technique National, Zoran Kovacic, compte mettre à contribution les sélections -18 ans et -20 ans. Notamment au cours d’une compétition sur invitation prévue à l’île de la Réunion du 5 au 10 août prochains. Des sélections permanentes seront ainsi instituées et s’entraîneront au rythme de deux à trois fois la semaine.

La participation des sélections féminines -18 ans aux éditions des championnats d’Afrique tenus à Madagascar en 2016 et au Kenya deux ans plus tard s’est révélée intéressante, du fait qu’elles ont pu tirer leur épingle du jeu. Et ce, malgré la forte opposition. « Il sera intéressant de constater l’évolution de ces groupes, car nous avons en ligne de mire les championnats d’Afrique seniors et les prochains Jeux des îles », soutient Fayzal Bundhun, président de l’AMVB. Selon lui, la participation à des échéances internationales permettra à ces jeunes éléments de s’exprimer et de s’épanouir. Ce tournoi prévu à l’île soeur agira donc comme un baromètre, du fait que des équipes européennes et africaines seront de la partie. Quant aux éventuelles sorties continentales, le calendrier de la Confédération africaine de volley-ball devra être officialisé avant que toute décision ne soit prise.

Qui plus est, l’AMVB n’a pas lésiné sur la formation, car des stages pour entraîneurs et arbitres se sont tenus vers la fin de l’année dernière. Ces ateliers de travail dirigés par Zoran Kovacic et l’arbitre Rodney Coothoopermal avaient, été lancés dans l’optique de la réouverture des centres de volley et des centres régionaux cette saison. De ce fait, les séances d’entraînement tenues pour les jeunes devraient être uniformisées et une base élargie sera alors créée pour l’avenir. Tout ce travail devrait être entrepris de concert avec le Ministère de l’Automisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, de même que celui de l’Education.

Si les jeunes devraient être en évidence cette saison, il n’empêche que la saison dernière a apporté son lot d’émotions. L’or pour la sélection masculine et le bronze pour la sélection féminine : les moyens avaient été mis à leur disposition afin que ces deux équipes soient à la hauteur des espoirs placés en elles. « Nous avons mis un accent particulier sur cette préparation, avec surtout ces camps d’entraînement tenus en Thaïlande et la venue de sparring-partners étrangers. En gros, nous sommes satisfaits de la performance réalisée », indique Fayzal Bundhun. Toujours est-il que le voeu demeure de participer dans un proche avenir à la Coupe d’Afrique des Nations seniors. La dernière participation remontant à 2015 en marge des Jeux des îles tenus en cette année. « Une telle participation nous permettra d’avoir des frottements intéressants. Nous y sommes favorables, mais tout dépendra du budget », souligne le président de l’AMVB.

Pour l’heure, l’accent sera placé sur la préparation en vue du championnat des clubs de la zone 7 prévu à Madagascar le mois prochain. Une période pas réellement appropriée si on tient en considération les propos de Fayzal Bundhun. « À notre niveau, nous souhaitons revenir à la période novembre-décembre, comme cela avait été le cas auparavant. Il s’agira d’éviter ce break de début d”année, et nous comptons en discuter avec les dirigeants de la zone 7 ». Ce sera après cette échéance que sera donné le coup d’envoi des compétitions au niveau local.