Nous avons eu droit à un tournant hier soir en Play-Offs du Championnat de Volley-Ball masculin avec la victoire de Camp Ithier Volley-Ball Club contre le Curepipe Starlight Sports Club, 3 manches à 2 (26-24, 25-27, 22-25 et 15-10).  L’équipe de l’est de l’île a ainsi pris une option sur le titre après avoir enregistré une cinquième victoire consécutive. Une sacrée performance.
C’était le match tant attendu entre les deux leaders des Play-Offs masculin, Camp Ithier VBC et le CSSC. La formation de Camp Ithier, sous la houlette de Deepak Augnoo, a été impressionnante depuis le début des Play-Offs, enchaînant succès après succès contre le Quatre-Bornes VBC (champion en exercice, 3-0), Rivière du Rempart Star Knitwear (3-1), Port-Louis Red Star (3-0) et Trou-aux-Biches Sharks (3-0). L’équipe de l’Est de l’île, qui possède en son sein un joueur de grande classe, en la personne du Seychellois Guy Valentin (capitaine), a affiché un visage très séduisant basé sur un jeu très solide depuis le début de la compétition.
Elle se devait de confirmer face à la redoutable équipe de la Ville Lumière qui s’était offert, tour à tour, le scalp du Port-Louis Red Star (3-1), Trou-aux-Biches Sharks (3-0), Rivière du Rempart Star Knitwear (3-0) et Quatre-Bornes VBC (3-1). D’autant qu’en phase préliminaire, les coéquipiers de Gino Sophie s’était offert le scalp de Camp Ithier en quatre matches. Tout laissait présager que le public présent aurait droit à du beau spectacle entre les meilleures formations de l’élite. Ils n’ont pas été déçus. D’entrée de jeu, Camp Ithier allait aligner son six de prédilection composé de Guy Valentin, Alvaro Bonne-Langue, Ashwin Ramkalawon, Brandon Tanner, Jason Radoo et le Malgache Fabrice Hermann.
Le CSSC avait pour sa part misé sur Didier Perrine (capitaine), Kevissen Apeegadu, Gino Sophie, Allan Philippe, Vikram Saulick, Sunil Mudhoo et Visnada Marimuthu (libéro). C’est Camp Ithier qui allait s’adjuger le premier set avant que le CSSC ne revienne à la marque et ensuite prendre l’avantage (1-2). On pensait alors que les Curepipiens allaient s’adjuger une victoire de prestige pour ainsi faire un pas vers le titre mais ce fut tout le contraire qui se produisit. Grâce à un Guy Valentin en état de grâce, Camp Ithier allait égaliser pour ensuite conclure au tie-break. Et comment passer sous silence la performance XXL du libéro de Camp Ithier, Hansley Casimir, toujours exact au rendez-vous.
Camp Ithier prend une serieuse option sur la qualification en vue de la manche retour. Ce sera très difficile pour les autres formations de rivaliser avec ce rouleau compresseur. À noter qu’après ce débat au sommet, ceux présents ont eu droit au duel entre les Trou-aux-Biches Sharks et le Port-Louis Red Star. Ce sont les premiers nommés qui l’ont emportés en trois manches, 25-21, 25-23, 25-21. À noter que c’est la deuxième victoire des coéquipiers de Gilbert Alfred après celle enregistrée lors de la journée inaugurale contre Rivière-du-Rempart Star Knitwear.
En lever de rideau de ces matches, y figuraient deux rencontres comptant pour les play-downs masculin et féminin. Chez les hommes, Mangalkhan Volley-Ball Club a enchaîné avec un deuxième succès successif en dominant cette fois-ci La Tour Koenig VBC, 3 sets à 1 (25-12, 25-16, 20-25 et 25-14). Chez les dames, Mahebourg Volley-Ball Club a facilement disposé de Roches Brunes Azurra Sports Club en quatre manches (3-1– 20-25, 25-19, 25-14, 25-16). À noter qu’une rencontre était au programme des Play-downs féminin vendredi. Quatre-Bornes VBC a battu La Tour Koenig VBC, 3 jeux à rien (25-13, 25-10, 25-18). Le même jour en Play-Offs masculin, la formation masculine de Quatre-Bornes VBC a pris la mesure de Rivière du Rempart Star Knitwear, 3 à 0 (25-18, 25-18, 25-19).