Les doutes ne sont désormais plus permis. Le titre dans le cadre des play-offs de volley-ball masculin se jouera entre le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et le Curepipe Starlight. Tenant du titre, le Quatre Bornes VBC a brûlé ses dernières cartouches, samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, en s’inclinant en quatre sets face à la formation de Camp Ithier. Vainqueur de son côté du Rivière du Rempart Star Knitwear VBC, le Curepipe Starlight demeure dans les talons du leader, tandis que la mauvaise série continue pour les Trou aux Biches Sharks, défaits cette fois au tie-break par le Port Louis Red Star.
Le duel Faucon Flacq Camp Ithier VBC/Quatre Bornes VBC était synonyme de passation des pouvoirs. Certes, les volleyeurs de la ville des fleurs ont joué leur va-tour, notamment au cours des deux premières manches. Reste que l’équipe de l’Est a fait montre de plus de constance pour maintenir son invincibilité dans cette compétition, tout en faisant un nouveau pas vers la consécration.
Le tournant de la rencontre a eu lieu sans doute vers la fin du deuxième set, quand le QBVC se révélait incapable de convertir deux balles de set. Galvanisés alors par ce succès au couteau (29-27), Guy Valentin et ses coéquipiers imposaient leur mainmise sur le débat pour se détacher inexorablement au cours des deux autres manches. A l’arrivée, un succès acquis sur le score de 20-25, 29-27, 25-18 et 25-16 en 93 minutes.
Réaliste, Lindsay Wilson confirme que le titre est désormais hors de portée. « Mathématiquement, nous ne pouvons qu’aspirer à la deuxième place. Nous avions débuté la partie sur une note positive, mais nous n’avons pu soutenir le rythme par la suite. Notre adversaire était de plus moralement plus fort ».
Déçu de n’avoir pu défendre ses chances jusqu’au bout ? À cela, l’entraîneur du Quatre Bornes VBC rétorque : « Non, nous n’avons pas fait preuve du même engagement qui nous avait permis de décrocher la consécration la saison dernière. Les joueurs ont manqué de sérieux aux séances d’entraînement et nous ne pouvions ainsi nous attendre à des miracles. »
Si la formation de Camp Ithier maintient sa marche triomphale, le Curepipe Starlight ne lâche pas pour autant prise. Face à une équipe de Rivière du Rempart Star en perdition dans cette compétition, Didier Perrine et ses camarades n’ont pris que 59 minutes pour forcer la décision en leur faveur. Et ce, sur le score de 25-16, 25-15 et 25-17.
Quant au Port Louis Red Star, il a décroché son deuxième succès lors de ces play-offs en prenant la mesure à l’arraché des Trou aux Biches Sharks (25-16, 26-28, 25-17, 17-25 et 17-15) en 123 minutes. Un succès qui permet à l’équipe de la capitale d’aspirer à la quatrième place au classement final.
Pour rappel, la manche retour des play-offs au niveau féminin débute mercredi. À l’affiche, la rencontre Curepipe Starlight/Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill qui sera suivie le surlendemain de celle opposant Azur SC aux Tranquebar Black Rangers. Quant aux play-downs, ils sont dominés par le Mangalkhan VBC chez les hommes et le Quatre Bornes VBC du côté féminin. Deux formations qui ont réalisé le sans-faute.