Après les deux premiers week-ends de compétition, deux équipes demeurent invaincues dans les play-offs de volley-ball au niveau masculin. Le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et le Curepipe Starlight ont en effet enregistré 100% de réussite en deux sorties et ont ainsi pris une première option sur la consécration. De son côté, le Quatre Bornes VBC est revenu dans la course, alors que la situation s’avère déjà difficile pour le Port Louis Red Star et le Rivière du Rempart Star Knitwear VBC toujours à la recherche d’un premier succès. Du côté féminin, Azur SC a démarré la compétition de brillante façon en prenant le meilleur de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill.
Un duel indécis était attendu entre le Curepipe Starlight et les Trou aux Biches Sharks pour la rencontre phare de ce week-end. Toutefois, au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas hier après-midi, les Curepipiens ont dominé le débat de la tête et des épaules en réalisant un spectaculaire 3-0 (25-19, 25-20 et 25-12). Les Nordistes, qui avaient bouclé la phase qualificative en pole position, tombent ainsi de haut en passant complètement à côté du sujet, notamment lors d’une troisième manche au cours de laquelle le coeur n’y était plus.
Reste que du côté du Curepipe Starlight on garde les pieds bien sur terre. « La route vers le titre est encore longue, mais toute victoire est bonne à prendre. Si les joueurs se sont montrés fort appliqués lors de cette rencontre, il n’en demeure pas moins que nous devrons aborder toutes nos rencontres avec le même sérieux. D’autant que tout faux-pas coûtera très cher », avance l’entraîneur Daniel Lam-Hing.
Si ce groupe sera renforcé par la venue d’Aboo Bakar Augustin (ex-élément de Rivière du Poste VBC) et des Rodriguais Christopher Karl et Darillo Pierre-Louis, les joueurs sollicités hier étaient Sunil Mudhoo, Didier Perrine, Kevisen Ramigadu, Gino Sophie, Ramesh Lallah et Allan Phillippe, de même que le libero Nada Marimootoo.
De son côté, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC a connu quelques frayeurs face à Rivière du Rempart avant de se démarquer. « Ce succès se situe dans la dynamique démontrée depuis la fin de la phase qualificative. Le travail mis en place lors des séances d’entraînement porte ses fruits et de surcroît, les joueurs évoluent libérés. Il s’agira de maintenir le même rythme », explique Deepak Augnoo, responsable du groupe. Ce dernier avait fait confiance à Sarvesh Ruggoo, Ashwin Ramkalawon, Guy Valentin, Jason Raddoo, Brandon Tanner, Fabrice Hermann, et au libero Hansley Casimir.
Quant au Quatre Bornes VBC, sèchement battu par l’équipe de Camp Ithier, il s’est repris en disposant du Port Louis Red Star. Bien que concédant la manche initiale, les champions en exercice ont retrouvé leurs sensations pour continuer à croire dans leurs chances dans cette compétition.
Du côté féminin, Azur SC a maintenu la lancée victorieuse entamée depuis la phase qualificative. Face à l’USBBRH, Nathalie Létendrie et ses coéquipières ont signé un cinglant 25-8 d’entrée, avant de gérer par la suite. « Nous n’avons pas eu beaucoup de déchets dans notre jeu et nous avons mis la pression d’entrée », soutient l’entraîneur Guito Lepoigneur. Il est à noter la présence de Rojelle Chameau au sein de l’USBBRH. Une joueuse qui avait défendu les couleurs de la sélection nationale avant de mettre le cap sur la France.