C’est en féminin que Maurice débutera la compétition de volley-ball ce soir (20h00) face au pays hôte des 9es Jeux des îles, La Réunion, au gymnase de Champ-Fleuri.
Il faut souligner que du fait que ce groupe B ne comporte que deux équipes, elles sont toutes deux qualifiées pour les demi-finales et joueront deux matches, aujourd’hui et demain. Il faudra avant tout s’assurer de la première place afin d’éviter les championnes en titre, les Seychelles.
La bande à Lindsay Wilson et au DTN Fabrice Chalendar, forte de son expérience acquise lors du dernier championnat d’Afrique des Nations en juin dernier au Kenya, misera avant tout sur sa solidarité et l’envie d’effacer les mauvais résultats obtenus lors des dernières éditions.
Mais en face, elle aura en une équipe de La Réunion qui voudra bien briller à domicile et cela avec l’appui de la meilleure joueuse du dernier championnat de France, Myriam Koster. Cette contreuse centrale fait aussi l’objet d’un litige concernant sa participation.
En effet, n’étant pas licenciée à la Ligue réunionnaise de volley-ball depuis cinq ans et aussi du fait qu’elle n’est pas née à La Réunion, sa participation demeure douteuse selon l’encadrement mauricien, en appui des règlements de la Charte des Jeux.
Reste que sur le parquet de Champ-Fleuri — le taraflex a été remplacé pour les JIOI —, les Réunionnaises demeurent les favorites, même si la participation de la pointue Aurélie Pausé reste douteuse vu qu’elle est blessée aux quadriceps. L’entraîneur David Françoise voudra bien débuter victorieusement pour mieux ensuite gérer son groupe avant les demi-finales prévues mercredi.
Pour les Mauriciennes, il faudra elles aussi démarrer du bon pied pour ne pas prendre un sale coup au moral, mais d’aborder les demi-finales avec le plein de confiance. À noter que la compétition de volley-ball débute par le match entre les Maldives et Madagascar pour le compte du groupe A et que ce n’est que demain que les messieurs entreront en scène.