Après une quinzaine de séances d’entraînement dans le cadre de la préparation des prochains Jeux des îles, une première évaluation a été effectuée hier soir à travers les rapports soumis par les entraîneurs nationaux de volley-ball, Melchior Miniopoo et Lindsay Wilson. C’était au cours d’une réunion tenue avec les dirigeants de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) au secrétariat administratif de la fédération à Vacoas.
Selon Bharun Teeroovengadum, président de l’AMVB, la transparence devra être présente à tous les niveaux. C’est ainsi que les entraîneurs nationaux auront à justifier les raisons pour lesquelles ils n’ont pas retenu un joueur ou fait appel à un autre. « Des procédures auront à être suivies, notamment pour les demandes pour les nouveaux joueurs qui seront ainsi appelés devant notre comité », explique-t-il. Qui plus est, les deux entraîneurs nationaux auront à assister à toutes les rencontres comptant pour les play-offs et les play-downs, comme stipulé dans leur contrat, alors que les meilleurs joueurs seront désignés chaque mois. « Cela va créer une motivation supplémentaire, car nous fonctionnons déjà à plein régime », souligne le président de l’AMVB. Il est à noter que ces réunions d’évaluation se dérouleront chaque mois.
Par ailleurs, Lucy Latour, présélectionnée, mais qui n’a pas donné signe de vie aux séances d’entraînement, sera convoquée à un comité de l’AMVB. Elle aura à s’expliquer quant aux raisons qui la contraignent à ne pas se présenter aux séances d’entraînement. Il est toutefois à noter que la joueuse d’Azur SC avait récemment envoyé un courrier électronique à l’AMVB, en soutenant ne pouvoir se libérer de ses obligations professionnelles et en évoquant également un manque de considération de la fédération à son égard quand elle était blessée.
Il nous revient également que Lucy Latour a haussé le ton vis-à-vis de Bharun Teeroovengadum à l’issue de la rencontre Azur SC/USBBRH samedi dernier. Un geste que le président de l’AMVB a qualifié de « gross misconduct ». Il est également à signaler que Nikita Ramnauth s’est désistée pour des raisons professionnelles, tandis qu’Estelle Chan est dans l’attente d’un nouvel événement.