Formé en mars de l’année dernière, le Quatre Bornes VBC n’a pas patienté longtemps pour accéder à l’élite du volley-ball féminin. Au cours du championnat de deuxième division qui s’est achevé samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, l’équipe de la ville des fleurs a évolué plusieurs crans au-dessus de ses sujets, en remportant de surcroît ses trois rencontres en trois sets.
Le Quatre Bornes VBC a dominé tour à tour Malherbes, Goodlands et Mahébourg VBC. Cette dernière formation a terminé à la deuxième place, devançant Malherbes et Goodlands. Cette consécration était attendue par l’entraîneur Lindsay Wilson. « Nous étions au-dessus du lot, car nous n’avons concédé aucun set. J’ai d’ailleurs fait tourner mon groupe au cours des différentes sorties. »
Le plus difficile commence maintenant pour le Quatre Bornes VBC qui évoluera à un tout autre niveau la saison prochaine. Toutefois, au sein de ce groupe se trouvent déjà des joueuses d’expérience, à l’image de Jannick Louis, Christina Larose ou encore Liza Bonne. Reste que Lindsay Wilson attend beaucoup de cette première expérience chez l’élite. « Une place parmi les quatre premiers nous intéresse. Afin d’atteindre cet objectif, nous comptons procéder à quelques recrutements. »
Outre les trois joueuses précitées, l’équipe quatre-bornaise regroupe en son sein Orvana Sungeelee, Allison Laboour, Laureen Yan Pan, Yusna Juganaikloo, Stéphanie Dauguet, Stéphanie Dilmohamode, Océane Labour, Ishtiba Meeajane, Audrey Rousselin, Judith Théodore, Adrienne Barbe, Christelle Parsooramen et Stéphanie Louise.
Il est tout à noter que la remise des prix a été effectuée par les deux arbitres présents, à savoir Rohit Caullychurn et Daniel Virginie. Du jamais vu ! Où étaient les membres du comité directeur de la fédération ?
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
AG de l’AMVB le 19 décembre
L’assemblée générale annuelle de l’Association mauricienne de volley-ball se déroulera le lundi 19 courant à l’hôtel Gold Crest à Quatre Bornes. Quatorze items figurent à l’agenda.