Bien que tombant par moments dans la facilité, Azur SC a maintenu sa série victorieuse dans le championnat féminin de volley-ball. Face à une autre formation invaincue jusque-là, à savoir l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill, les championnes en exercice ont fait la différence en trois sets (25-22, 25-21 et 25-16), le tout en 73 minutes. Du côté masculin, le Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC a aligné un cinquième succès en six sorties en venant à bout de l’Association Sportive Jeunesse Chebel sur le score de 25-17, 25-20 et 25-21.
Même s’il partait avec la faveur des pronostics, Azur SC a néanmoins eu à faire face à un challenge intéressant de l’USBBRH, surtout au cours des deux premières manches. Certes, Nathalie Létendrie et ses coéquipières, à savoir les trois soeurs Latour, Salveena Larché et Caroline Lepoigneur, avaient vite pris leurs distances au cours de la manche initiale (15-8). Il n’en demeure pas moins que la formation des villes soeurs dont le six initial était composé de Carla Brasse, Valérie Arlanda, Carène Mikale, Anaïs Sadien, Sunita Samoisy et Juanella John-Machabé reviendra à la charge (18-20) sans pour autant pouvoir niveler le score. Même scénario au cours de la deuxième manche avec Azur SC qui se retrouvait avec une avance confortable (17-10) et son adversaire qui grignotait graduellement du terrain pour finalement échouer de quatre points. Toutefois, la sortie sur blessure d’Anais Sadien devait chambouler les plans de l’USBBRH, qui concédait ainsi sa première défaite dans cette compétition. Néanmoins, ses chances d’accrocher une place dans les play-offs sont des plus réelles.
Azur, qui a bénéficié du patronage d’Ireland Blyth Ltd et vainqueur pour la quatrième fois consécutive certes, mais Guito Lepoigneur ne se dit nullement satisfait de la prestation de ses protégés. « Cela a été notre pire match depuis le début de cette compétition. Nous nous croyons trop forts, et nous faisons ainsi montre de relâchement et d’excès de confiance. Il nous faudra donc remettre les pendules à l’heure et bosser encore plus dur. D’autant que nous ne sommes pas à l’abri de perdre notre titre. »
Par contre, on s’attend à des lendemains meilleurs du côté de l’USBBRH. « L’équipe se trouve en nette progression et nous serons au niveau au cours des play-offs. D’ailleurs, nous avons réalisé deux premiers sets satisfaisants, et nous espérons maintenant prendre le meilleur du Quatre Bornes VBC ou des Tranquebar Black Rangers avant d’entamer les play-offs avec encore plus de confiance », soutient l’entraîneur Mario Lepois.
Ce soir, le Curepipe Starlight tentera également de maintenir sa série victorieuse. Face à un bloc du Quatre Bornes VBC aussi candidat à la qualification pour les play-offs, les Curepipiennes partiront avec l’étendard de favorites. Demain, La Tour Koenig SC devrait en toute logique confirmer sa remontée au classement en affrontant une équipe de Roches Brunes Azurra pour qui la situation va de mal en pis.
Chez les hommes, Rivière-du-Rempart, malgré l’absence de Bruno Anne, pris par ses obligations professionnelles, a repoussé avec efficacité le challenge de l’ASJ Chebel. « Ce fut un bon match dans l’ensemble. Nous abordons avec beaucoup de sérénité la dernière marche de cette phase qualificative », fait ressortir l’entraîneur Nassrullah Loolmahamode. Par contre, l’ASJ Chebel n’est pas encore à l’abri dans la course pour les play-offs. Les rencontres qui l’opposeront au Port Louis Red Star, aux Trou-aux-Biches Sharks et au Curepipe Starlight s’avéreront cruciales à plus d’un titre.
La compétition se poursuit ce soir avec un duel Faucon Flacq Camp Ithier VBC/Association Sportive Baie-du-Cap, avec avantage au premier nommé. Demain, les Sharks devraient en toute logique repousser le challenge d’une formation de Trotters de Quatre Bornes en plein doute, tandis que le débat Curepipe Starlight/Rivière-du-Poste SC s’annonce plus équilibré.