Tant en masculin qu’en féminin, les formations du Quatre Bornes VBC disputeront les finales de la Republic Cup en volley-ball. Au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas hier soir, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et l’équipe féminine de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill n’ont pu endiguer les assauts des représentants de la ville des fleurs. L’équipe masculine faisant la différence en 101 minutes sur le score de 18-25, 25-22, 25-20 et 25-12, tandis que les Quatre Bornaises s’avéraient supérieures en trois manches (25-20, 25-9 et 25-23) et en 64 minutes.
L’équipe masculine du Quatre Bornes VBC court après une performance des plus notables, soit un cinquième sacre consécutif dans cette compétition. Il ne reste qu’un dernier obstacle à franchir samedi, face au vainqueur du duel Mangalkhan VBC/Club Sportif de Pamplemousses prévu ce soir. Reste que le scénario du quart de finale face aux Trou aux Biches Sharks s’est répété. Un départ lent, marqué par la perte de la première manche et un retour fulgurant pour une victoire en quatre sets. « Nous avons pris du temps pour entrer dans le match. Par la suite, nous avons dû fournir des efforts pour renverser la situation », analysait Evans Sauteur, capitaine de l’équipe.
Quant à la formation de Camp Ithier, elle a graduellement baissé de pied et s’est effondrée au cours d’une quatrième manche, où elle était menée 5-16, puis 8-22. « Nous étions vraiment trop justes au niveau de la condition physique du fait que nous n’avons repris le chemin de l’entraînement que depuis un mois. Nous n’avons ainsi pu maintenir le tempo, et nous nous sommes relâchés au niveau des contres », avançait de son côté l’entraîneur Deepak Augnoo.
Ce dernier avait fait confiance à Ashwin Ramkalawon, Sarvesh Ruggoo, Alvaro Bonne Langue, Allan Esther, Fabrice Hermann et Jason Raddoo dans son six initial, de même qu’au libero Bernard Thomas. Cependant, il avait dû se passer des services de Steward Joseph, blessé au cours de l’échauffement. Néanmoins, le départ aura donc été prometteur avec cet écart qui s’accentuait, après que les deux protagonistes étaient au coude à coude jusqu’à 8-8. Efficaces aux contres, les Flacquois se trouvaient alors en position de force.
Toutefois, avec l’entrée de Bernard Mélin à la place d’Olivier Choyen et la présence d’Evans Sauteur, Cédric Appollon, Yannick Paul, Jonathan Joseph, Yannick Bouti, et celle du jeune libero Fabrice Pierre-Louis, le Quatre Bornes VBC retrouvait sa force de frappe. Tant et si bien qu’il survolait les trois autres manches. Et ce, même si son adversaire s’accrochait à 15-16 lors du deuxième set et 17-18 au set suivant.
Voyant la cause désespérée, Deepak Augnoo lançait alors de nouveaux éléments dans le bain. Les Quatre-Bornais avaient de leur côté fait le plus difficile, même en l’absence de leur entraîneur Veekash Maghun, et pouvaient savourer une nouvelle finale. « Nous visons désormais une cinquième consécration consécutive. Toutefois, il ne faudra en aucune façon sous-estimer notre adversaire. »
En féminin, le Quatre Bornes VBC a logiquement validé son visa pour la finale. Même si l’USBBRH s’est accrochée par moments, comme lors de la troisième manche à 20-20. Déjà vainqueur de la Charity Cup, l’équipe quatre-bornaise, composée d’entrée de Vanessa Chellumben, Alison Labour, Angélique Ramdoss, Valentine Paul, Felicia Julie, Mélodie Mootoosamy et la libero Stacy Armoogum, voudrait bien maintenir sa lancée victorieuse. Son adversaire en finale sera connu ce soir à l’issue du débat opposant Azur SC (tenant du trophée) aux Tranquebar Black Rangers.
Quant à la formation des villes soeurs, avec Carla Brasse, Jennifer Rémy, Liliana Perrine, Ketty Marimoutou, Caroline Adeline et Élodie Constant, elle tentera de tutoyer les grosses cylindrées lors du prochain championnat.