Pas de réelle surprise au cours des premiers quarts de finale de la Republic Cup de volley-ball disputés mardi dernier et hier soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Les favoris ont franchi le cap avec une certaine facilité, même si le Mangalkhan VBC a concédé un set d’entrée face à l’Union Sportive de La Flora. De leur côté, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC en masculin, les Tranquebar Black Rangers et l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill chez les dames ont fait la différence en trois sets. Et ce, aux dépens respectivement du Port Louis Red Star, du Curepipe Starlight et de La Tour Koenig SC.
Face à un bloc rajeuni du Port Louis Red Star, l’équipe de Camp Ithier a évolué quelques crans au-dessus. En 65 minutes, la différence était ainsi faite sur le score de 25-16, 25-15 et 25-18. L’équipe flacquoise retrouvait pour l’occasion son passeur, Ashwin Ramkalawon, de retour à la compétition après blessure, et faisait confiance à sa nouvelle recrue, Allan Esther, ancien titulaire du Port Louis Red Star. Cette dernière formation, placée désormais sous la férule de Lindsay Wilson, a eu parfois des difficultés à soutenir la comparaison, à l’image du déficit de 0-8 au deuxième set. N’empêche que ce groupe demeure perfectible. Le Faucon Flacq Camp Ithier VBC livrera une demi-finale royale face au vainqueur de la rencontre Trou aux Biches Sharks/Quatre Bornes VBC prévue aujourd’hui (18h30).
De son côté, le Mangalkhan VBC se retrouve également dans le carré d’as. Et ce, à la faveur d’une victoire en quatre sets (26-28, 25-9, 25-18 et 25-13) en 85 minutes aux dépens de l’Union Sportive de La Flora. C’était surtout l’occasion pour quelques éléments d’effectuer leur première sortie au sein de la formation de Mangalkhan, à savoir Bruno Anne, qui enregistrait par là même son retour à la compétition, les frères Sophie (Gino et Christopher), Allan Philippe et Teddy Paris. Autant de joueurs qui se trouvaient dans le six initial en compagnie de Julio Mangalon. Quant à la formation de La Flora, qui effectuera son baptême du feu chez l’élite cette saison, elle s’est bien battue, à l’image d’une première manche où elle a remonté un déficit de huit points (8-16) pour s’imposer sur le fil.
Outre le débat Trou aux Biches Sharks/Quatre Bornes VBC, soit le champion national face au tenant du trophée, l’autre quart de finale prévu ce soir oppose le Curepipe Starlight au Club Sportif de Pamplemousses. Le vainqueur affrontera le Mangalkhan VBC en demi-finales mercredi prochain.
En féminin, les Tranquebar Black Rangers ont repoussé avec efficacité le challenge du Curepipe Starlight. La bande à José Bistoquet faisant la différence en 69 minutes sur le score de 25-19, 25-19 et 25-14. Victoire également aisée pour l’USBBRH, qui a disposé de La Tour Koenig SC en trois manches (25-12, 25-19 et 25-12). L’équipe des villes soeurs, conduite par Steeve Iyanassee, avait titularisé d’entrée Laëticia Perrine, Carla Brasse, Mélanie Samoisy, Ketty Marimoutou, Caroline Adeline et Élodie Constant. Elle affrontera le Quatre Bornes VBC en demi-finales mercredi prochain, tandis que le duel Azur SC/Tranquebar Black Rangers se déroulera la veille.