Déjà vainqueur du festival qu’il avait organisé récemment, le Club Sportif de Pamplemousses a étoffé son palmarès. Et ce, en s’imposant lors de la finale de la Republic Cup de volley-ball samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. La formation nordiste retrouvait le Mangalkhan VBC à ce stade de la compétition et faisait cette fois la différence au tie-break (26-24, 18-25, 25-27, 25-14 et 15-6). De quoi la mettre davantage en confiance dans l’optique du championnat de division 2A.
Troisième du dernier championnat, le CSP affiche clairement ses ambitions. « Depuis le début de cette année, nous avons consolidé l’équipe. Certes, nos séances d’entraînement se déroulent à l’extérieur, mais nous attendons le coup d’envoi de la compétition avec une certaine impatience. Le Mangalkhan VBC et L’Escalier Olympic SC, forte de la présence de joueurs expérimentés, devraient être des adversaires coriaces », confie le mentor du groupe, Lindley Montille.
Pour ce débat final, ce dernier avait fait confiance à Giovanni Touche, Quinsley Auguste, Hansley St Paul, Kersley Rosa, Gopalraj Jugessur et Hansley Latiou dans son six initial, tandis que le poste de libero était confié à Govilen Marday. Expliquant ce revirement de situation, Lindley Montille avance que son groupe s’est montré plus appliqué à l’amorce de la quatrième manche. « Nous avons connu des moments de relâchement au cours de la rencontre, surtout au niveau des réceptions. Toutefois, au quatrième set, nous avons pris une avance décisive à 19-6 et nous avons par la suite fait la différence lors du set décisif. »
Du côté du Mangalkhan VBC, on attribue cet échec à un manque d’expérience. « Nous n’avons pu soutenir la pression et les joueurs ont connu un relâchement cruel, alors que la victoire semblait possible », fait ressortir l’entraîneur-joueur Judex Louis. Ce dernier était donc présent au sein du six initial, au même titre que Martin Rousseau, Olivier Papet, Michael Ladajee, Martin Rousseau et Ashley Dax, tandis que Novi Luchmayen avait évolué en tant que libero.
Même si la situation financière de l’équipe n’est guère reluisante, Judex Louis s’attend malgré tout à des lendemains meilleurs. « Nous sommes toujours à la recherche de commanditaires et les portes ne s’ouvrent malheureusement pas pour nous. Il n’empêche que les joueurs se donnent à fond aux séances d’entraînement et que nous nous attendons à une prestation intéressante lors du championnat. »
Il est à noter que la formation de Mangalkhan sera à sa première saison en 2A, après avoir survolé le championnat 2B la saison dernière. Pour rappel, la Republic Cup avait réuni les équipes des divisions 2A et 2B et s’était déroulée sur élimination directe.