Elles possédaient des chances non-négligeables de se retrouver aux premières loges dans le championnat masculin 2A de volley-ball. Elles ont finalement tenu leur rang. Le Rivière-du-Poste VBC, lauréat de cette compétition, et son dauphin, le Trou-aux-Biches Sharks VBC, se lancent maintenant à l’assaut de l’élite. La saison prochaine, les Sudistes et les Nordistes vivront leur grande première à l’étage supérieure.
Quatrième la saison dernière, Rivière-du-Poste avait annoncé la couleur cette saison en s’appropriant la Republic Cup, compétition réservée aux équipes des divisions inférieures. Qui plus est, un recrutement judicieux avait été effectué, avec la venue des Latour, Augustin, Doongoor et Nowbuth. À l’arrivée, un parcours sans faute pour une formation qui avait vu le jour huit ans de cela et qui a disputé sa deuxième saison dans cette division.
Toutefois, la course vers les sommets a été loin d’être aisée. « Nous avons dû consentir à beaucoup de sacrifices, notamment au niveau financier, car nous n’avons pas de commanditaire et nous dépensons énormément pour les séances d’entraînement et les rencontres à Vacoas », reconnaît Yogesh Ramnawaj, président de l’équipe. Et d’ajouter avec une certaine fierté : « Nous avons obtenu aujourd’hui la récompense de nos efforts. »
Reste qu’au niveau de cette équipe dirigée par Juss Sookal, on ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Il nous faudra continuer à travailler dur. Notre prochain objectif sera d’être aussi performant lors du Top Four. L’obtention de ce trophée sera une motivation supplémentaire pour le groupe », fait ressortir Yogesh Ramnawaj. À noter que le Top Four regroupera les quatre premiers de ce championnat 2A.
Après trois ans en division régionale et deux saisons en 2B, joueurs et dirigeants de Rivière-du-Poste sont désormais conscients que la suite des événements ne s’annoncera guère de tout repos. « L’aide d’un commanditaire sera primordiale et il nous faudra également songer à renforcer le groupe. Question de pouvoir se maintenir », affirme le président de l’équipe.
Si un commanditaire fait actuellement défaut à cette équipe, tel n’est pas le cas pour les Trou-aux-Biches Sharks. Au début de la saison, Popo Supermarket et Liquid Dream Ltd s’étaient manifestés. De quoi motiver une formation qui avait terminé à la troisième place la saison dernière. Cette fois, la place de runner-up a été acquise, mais un certain goût d’inachevé persiste.
« Cela aurait pu être mieux. Il nous aura manqué la concentration voulue lors de cette rencontre cruciale face à Rivière-du-Poste. Nous n’avons pas su gérer les fins de sets », reconnaît Olivier Ami, président de l’équipe. Néanmoins, prime la satisfaction d’avoir remporté cinq rencontres en trois sets et d’avoir su résister jusqu’au bout au Club Sportif de Pamplemousses.
Désormais, un nouveau défi s’impose pour une formation qui avait connu ses balbutiements sur la plage de Trou-aux-Biches quatre ans de cela et qui avait obtenu la deuxième place lors du championnat 2B. « Nous sommes confiants de pouvoir faire une bonne première saison chez l’élite. D’ailleurs, notre objectif sera de disputer les play-offs », soutient Olivier Ami.
Entre-temps, les séances d’entraînement placées sous la direction de Kushamsing Chundunsing devront être plus intenses, alors que le Top Four sera l’occasion de bouleverser la hiérarchie.