La manche aller des play-offs de volley-ball s’est achevée hier soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, avec le revers sans doute inattendu du Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC du côté masculin. Défaits par le Port Louis Red Star au tie-break (23-25, 25-20, 22-25, 25-21 et 8-15), les Nordistes ont quasiment dit adieu au titre et à la qualification pour la Coupe des clubs champions de la zone 7. Du côté féminin, Azur SC s’est accordé une balade de santé face à l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill en s’imposant en trois sets (25-18, 25-14 et 25-8) en 54 minutes. Malgré deux revers en cinq sorties, les championnes en exercice veulent encore y croire.
Une première manche de terminée et les positions qui se sont précisées. Chez les hommes, tout porte à croire que le titre se jouera entre le Quatre Bornes VBC et le Faucon Flacq Camp Ithier VBC. Le premier nommé a certes réalisé un cinq à la suite, mais a laissé filer un point suite aux deux sets concédés face au Port Louis Red Star. De ce fait, il demeure sous la menace de la formation de Camp Ithier, qui a de son côté subi un revers.
Avec chacun deux victoires, le Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC et le Port Louis Red Star n’ont quasiment aucune chance de renverser la situation, mais pourraient tout de même jouer les trouble-fête. Quant aux Trou-aux-Biches Sharks, qui pouvaient aspirer à mieux lors de ces play-offs, et au Curepipe Starlight, invité surprise, ils n’ont enregistré qu’un unique succès.
Chez les dames, le Curepipe Starlight a pris ses distances avec un parcours sans-faute en cinq sorties. L’amalgame jeunes-anciennes a porté ses fruits et les Curepipiennes auront désormais à gérer la situation pour glaner enfin ce tout premier titre. Reste que les Tranquebar Black Rangers, avec une seule défaite concédée, ne l’entendent pas de cette oreille. Il en sera de même pour Azur SC, avide de se retrouver de nouveau aux premières loges et qui veut croire dans un éventuel renversement jusqu’au bout.
Quant au Quatre Bornes VBC, il demeurera sans doute accroché à la quatrième place, devançant ainsi l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill et les Malherbes Wanderers. Cette dernière formation n’ayant pas connu le goût de la victoire jusqu’ici.
Pour en revenir aux rencontres disputées hier soir, celle concernant les équipes féminines s’est donc révélée une formalité pour Azur SC. Après avoir retrouvé repris du poil de la bête face au Quatre Bornes VBC vendredi dernier, la bande à Guito Lepoigneur s’est avérée nettement supérieure à un bloc de l’USBBRH qui commettait trop de fautes en réceptions et en défense. Tant et si bien qu’Azur SC n’a jamais été inquiété dans sa démarche tout au long des trois manches. Les Azuréennes devraient en toute logique maintenir cette sérénité face aux Malherbes Wanderers lors de leur première sortie de la manche retour ce soir. Par contre, l’USBBRH aura encore du fil à retordre face au Curepipe Starlight demain soir.
Du côté masculin, le duel Rivière-du-Rempart Star Knitwear/Port Louis Red Star a été indécis jusqu’au bout. Certes, la sortie sur blessure du passeur Kervin Appigadu (remplacé par Dustin Maurer au quatrième set) a handicapé le premier nommé, il n’en demeure pas moins que l’équipe de la capitale a fait montre de détermination et d’enthousiasme afin de parvenir à ses fins.
Des moments de flottement ont été notés, comme lors de la première manche quand elle n’a pu convertir cinq balles de set. Il aura fallu un service manqué adverse pour que le PLRS remporte cette manche initiale. Rivière-du-Rempart, qui jouait sans doute sa dernière carte, a certes bien réagi, mais Gino Sophie et ses camarades devaient s’écrouler au cours du tie-break.
Toutefois, l’entraîneur Nassrullah Loolmohamode ne voulait pas être défaitiste. « Nous ne renonçons pas. Nous sommes conscients que ce sera difficile, surtout avec notre effectif limité. Ce soir, on tentera de rectifier le tir. » Le coup semble tout de même jouable face au Curepipe Starlight, mais la vigilance reste de mise.