Rohit Caullychurn a franchi un autre palier dans sa carrière d’arbitre international de volley-ball. Lors de la finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions de volley-ball féminin, il a été sollicité pour agir en tant que premier arbitre.
Devant un public survolté au Palais des Sports de Mahamashima à Tananarive (Madagascar), il soutient s’être montré à la hauteur de sa tâche au cours de cette rencontre remportée par Kenya Prisons aux dépens des Algériennes du Groupe Sportif Pétrolier. Reste que ce ne fut que deux heures avant la finale que l’arbitre mauricien devait être au courant du choix effectué par les principaux délégués de la Confédération africaine de volley-ball (CAVB). « Étant donné que j’avais arbitré une demi-finale sans reproche, je m’étais dit que j’avais des chances d’être retenu pour la finale. Je m’étais donc préparé psychologiquement depuis la veille et je peux avancer que cette finale s’est déroulée sans anicroche. » Aidé dans sa tâche par la Camerounaise Marthe Eyike, Rohit Caullychurn soutient qu’il a dirigé un des meilleurs matches de sa carrière.
Lors de cette compétition qui regroupait treize arbitres étrangers, dont l’autre Mauricien Yvan Rivet, le concerné fait ressortir qu’il était également en action lors du quart de finale opposant le Groupe Sportif Pétrolier à Ndjeje (Ouganda) et de la demi-finale mettant aux prises Al-Ahly (Égypte) au Groupe Sportif Pétrolier. Ce qui le pousse à viser encore plus haut. « Pourquoi pas la Coupe du Monde des clubs champions ? » avance celui qui avait agi comme second arbitre lors de la finale de cette compétition continentale entre Al-Ahly et Kenya Pipelines lors de la dernière décennie. D’autant que le temps presse car, à 53 ans, il ne lui reste que deux années pour agir au niveau international.
Il est à noter par ailleurs qu’Yvan Rivet a également été sollicité à quelques reprises lors de cette compétition, dont la demi-finale Al-Ahly/Groupe Sportif Pétrolier au cours de laquelle il avait assisté son compatriote.