La sélection féminine de Volley-Ball, emmenée par Lindsay Wilson, a perdu d’entrée de jeu face aux championnes d’Afrique en titre (Kenya) dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations ( CAN). Sur leurs terres, plus précisément au Safaricom Indoor Arena de Kasarani (Nairobi), l’équipe que l’on surnomme les ‘Malkia Strikers’ a facilement fait la différence en trois sets, 25-12, 25-13 et 25-17. À noter que les coéquipières de Nathalie Létendrie sont engagée dans la poule A de la compétition en compagnie également de l’Algérie et du Botswana. Étant tête de série et pays organisateur, le Kenya a choisi Maurice comme premier adversaire. Cette rencontre a réuni pas moins de 6000 spectateurs.
Le coach de la formation kenyane, David Lung’aho s’est dit très heureux d’avoir remporté le match d’ouverture. « Nous nous sommes quelque peu relâchés après le deuxième set mais le plus important était de remporter ce premier match devant notre public », a-t-il indiqué. En ce qu’il s’agit de la capitaine mauricienne, Nathalie Létendrie, elle avouera que c’était un bon match mais que l’adversaire en face était trop fort. « Le Kenya est le tenant du trophée et un favori logique à la victoire finale. Nous avons une jeune équipe en quête d’experience surtout dans le cadre des JIOI et nous allons faire le maximum pour tenter de réaliser quelque chose lors de cette CAN », a-t-elle indiqué. Même son de cloche du côté de Lindsay Wilson, l’entraîneur national, qui fait ressortir toutefois que les filles s’amélioreront au fil des matches.
Aujourd’hui, la sélection mauricienne sera opposée au Botswana à 13h et le lendemain, ce sera l’Algérie (17h) qui se dressera devant nos compatriotes. Autant dire que les Botswanaises sont les moins fortes de la poule, derrière le pays hôte et l’Algérie. Nous nous attendons à ce que les Lucy Latour, Stacy Armoogum et autres Rachel Christine fassent beaucoup mieux que lors du match d’ouverture.