Le duel au sommet de la phase qualificative du championnat masculin de première division de volley-ball a tourné à l’avantage du Curepipe Starlight. Au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas hier après-midi, l’équipe de la ville lumière a livré un duel épique face aux Trou aux Biches Sharks pour finalement forcer la décision au tie-break (25-23, 26-28, 24-26, 30-28 et 15-7). Et ce, tout en sauvant deux balles de match au quatrième set afin de maintenir un parcours sans-faute dans cette compétition, avec 100% de réussite en sept sorties. Sinon, les autres équipes favorites ont tous passé le cap, même si en féminin les Tranquebar Black Rangers ont été poussés dans leurs derniers retranchements par l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill.
Avec les deux seules équipes invaincues du côté masculin en action, quatre des cinq manches ont été particulièrement indécises jusqu’au bout. Rien que deux points séparaient à chaque fois les protagonistes. Si le Curepipe Starlight, avec dans ses rangs Gino Sophie, Sunil Mudhoo, Didier Perrine, Allan Philippe, Kevissen Ramigoodu, Vishal Lallah et le libero Nada Marimootoo, avait réalisé la meilleure entame de match, son adversaire aura vite fait de remettre les pendules à l’heure.
Malgré l’absence de Stéphane Moonisamy, cette équipe composée de Gilbert Alfred, Olivier Alfred, Akash Doobraz, Jonathan Joseph, Christopher Sophie, Bryan Perrine et le libero Fabrice Potharam résistait à un retour de son adversaire, après avoir mené de quatre points (13-9). Lors de la troisième manche, le CSSC sauvait deux balles de set à 22-24, mais s’inclinait tout de même de justesse.
Le tournant de la rencontre se situait dans la manche suivante, au cours de laquelle Trou aux Biches semblait avoir fait le plus difficile en se détachant à 20-17. Reste que la bande à Melchior Miniopoo se faisait reprendre à 21-21 avant d’obtenir une première balle de match à 24-23. Dès lors, les deux forces en présence se livraient à un chassé-croisé, avant que les Curepipiens ne sauvent une nouvelle balle de match à 27-28 pour ensuite réussir trois points d’affilée. À partir de là, ils prenaient définitivement les choses en main, et le tie-break, au cours duquel ils prenaient leurs distances à 8-5, puis 10-6, ne fut alors que formalité.
Quatrième la saison dernière, le CSSC occupera-t-il le devant de la scène lors des play-offs ? Toutefois, son entraîneur, Daniel Lam-Hing, veut garder les pieds sur terre. « Nous avons certes prouvé qu’il existe du potentiel au sein du groupe, surtout après nos précédentes victoires aux dépens de Camp Ithier et de Port Louis Red Star. Nous essayons de tirer le maximum de cet amalgame jeunes-anciens, bien que nous ne nous attendions pas à un tel parcours. Il nous faut toutefois rester réalistes, tout en demeurant sereins pour l’entame des play-offs ».
Cette formation tentera de maintenir cette belle chevauchée face au Rivière du Rempart Star Knitwear VBC jeudi. Les Nordistes, euphoriques depuis l’entame de cette compétition, semblent connaître un passage à vide, n’ayant pu contrecarrer les intentions du Port Louis Red Star, vainqueur en trois sets. De leur côté, le Quatre Bornes VBC et le Faucon Flacq Camp Ithier VBC n’ont laissé aucune chance à l’AS Baie du Cap et à l’ASJ Chebel respectivement.
Du côté féminin, il faudra noter le lourd score de 25-3 enregistré par le Curepipe Starlight lors de la deuxième manche de la rencontre qui l’opposait à La Tour Koenig SC. Si Azur SC a logiquement repoussé les assauts du Quatre Bornes VBC en 67 minutes, les Tranquebar Black Rangers ont dû patienter jusqu’au tie-break pour mettre à la raison l’USBBRH. Cette dernière formation tentera de livrer une prestation tout aussi héroïque face à Azur SC jeudi.