Ce sera finalement le Faucon Flacq Camp Ithier VBC qui sera en action lors du tournoi de volley-ball organisé par la Commission des Sports et le comité régional de volley-ball de Rodrigues, sous l’égide de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB).
Forte de son succès acquis en quatre sets (25-22, 26-24, 17-25 et 25-22) hier soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas aux dépens du Quatre Bornes VBC, l’équipe championne de Maurice sera donc en action dans ce tournoi prévu du 23 au 25 août au gymnase de Malabar. Les autres équipes présentes seront la sélection de Rodrigues, la formation de Roche Bon Dieu (équipe championne de Rodrigues), la sélection mauricienne sans les éléments de Camp Ithier et l’équipe réunionnaise de Saint-Denis Olympique.
Afin de désigner le représentant mauricien, l’AMVB avait décidé d’organiser un tournoi regroupant les trois meilleures équipes du dernier championnat. Toutefois, le Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC n’avait pas répondu favorablement à l’appel. De ce fait, rien que la formation de Camp Ithier et le Quatre Bornes VBC restaient en lice.
Cette rencontre aura tenue ses promesses, avec deux blocs au complet et qui se tenaient de près. D’ailleurs, lors des confrontations directes disputées cette saison, le Quatre Bornes VBC avait remporté la Republic Cup au tie-break et son adversaire avait répliqué sur le même score lors du débat comptant pour le championnat national. Cette fois, l’équipe de l’Est avait aligné d’entrée Ashwin Ramkhelawon, Andry Rakoto, Brandon Tanner, Olivier Alfred, Hansley Uppiah et Alvaro Bonne-Langue, avec Hansley Casimir en tant que libero.
« Ce fut une rencontre de haute intensité, avec deux équipes qui ont évolué à fond. Toutefois, nous sommes quelque peu tombés dans la facilité au troisième set », fait ressortir l’entraîneur Dharmendra Gundowry. Ce dernier situe dans la foulée l’enjeu de ce tournoi à Rodrigues. « Il arrive au moment opportun et nous permettra de mieux préparer les play-offs. Nous jouerons également notre chance à fond. »
Du côté du Quatre Bornes VBC, des regrets subsistent. « Notre adversaire était certes plus rôdé, mais nous avons commis des erreurs aux moments cruciaux. De plus, nous avons péché au niveau des réceptions. Tout de même, nous aurions pu parvenir au tie-break, car les deux équipes ont réalisé le même score de 93 points », analyse l’entraîneur Lindsay Wilson.
Ce dernier avait fait confiance à Jonathan Joseph, Evans Sauteur, Nicolas Dupouy, Yannick Bouti, Yannick Paul et Cédric Apollon dans son six initial, alors qu’Éric Louise évoluait comme libero. Les Quatre-Bornais devront maintenant se concentrer de nouveau sur le championnat national au cours duquel ils ont souffert mille maux avant de vaincre le Curepipe Starlight au tie-break samedi dernier.