Le coup d’envoi du tournoi de la CJSOI de volley-ball a été marqué par les débuts victorieux de la sélection féminine de l’île de la Réunion. Au gymnase de Champ-Fleuri, hier après-midi, les volleyeuses de l’île soeur ont connu une période de doute avant de renverser la vapeur face aux Seychelloises. A l’arrivée, un succès acquis en quatre sets (19-25, 25-13, 25-23 et 25-16). Les Réunionnaises seront de nouveau en action demain face aux Mahoraises, tandis que les Seychelloises seront aux prises avec les Mauriciennes.
Il est à noter que le calendrier de cette compétition féminine a connu des modifications, hier soir, suite au forfait de dernière minute des Malgaches. Avec rien que quatre équipes en lice, le tournoi se déroulera sur une ligue simple, et les deux meilleures disputeront la finale samedi après-midi. Du côté masculin, avec trois équipes (Réunion, Maurice et Seychelles) en action) en action, une ligue aller-retour a été programmée, et le coup d’envoi a été donné ce matin avec le duel Maurice/ Seychelles. La finale est également prévue samedi après-midi.
Pour en revenir à cette unique rencontre disputée, hier, une victoire en trois sets de l’équipe hôte n’aurait nullement surpris. D’autant que la bande à David Françoise s’était retrouvée avec une avance subséquente de 18-11 lors de la première manche. Mais voilà, trop de fautes directes et d’imprécision ont permis aux Seychelles de remonter la pente, d’aligner sept points sans réplique et faire la différence avec six points d’avance. Les joueuses de l’archipel abordaient le set suivant avec encore plus de détermination (4-1) avant que la Réunion n’affiche son vrai visage. Après une égalisation à 6-6, l’équipe de l’île soeur se détachait irrémédiablement (18-9), d’auant que l’adversaire se montrait à son tour empruntée en attaque.
L’égalisation obtenue, les Réunionnaises comblaient vite un retard à 4-8 au troisième set avant de se retrouver avec un point d’avance (16-15) au second temps mort technique. Les Seychelles s’accrochaient jusqu’à 22-22 avant de céder sous les coups de boutoir adverses. Dès lors, le dabat avait pris son pli définitif, avec une équipe réunionnaise qui survolait la quatrième manche (16-8) avant de conclure à 25-16. Il est à noter que la cérémonie d’ouverture et une démonstration de beach-volley étaient également à l’ordre du jour, hier.