Alors que la période des transferts s’est achevée à la fin de la semaine dernière, les dirigeants du Faucon Flacq Camp Ithier VBC crient au scandale. Alors qu’ils s’attendaient à obtenir les services de Sarvesh Ruggoo et Kevin Domingue, soit deux éléments du Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC, voilà que ces deux joueurs n’ont finalement pas été libérés. Selon toutes probabilités, ils ne devraient pas être en action cette saison.
Si on se fie aux règlements de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), toute équipe ne peut perdre plus de trois joueurs au moment des transferts. Or, Rivière-du-Rempart a donné son feu vert afin que Jordan Domingue et Daniel Boncoeur évoluent au Club Sportif Trotters de Quatre-Bornes et que Yogesh Roopun se joigne au Club Sportif de Pamplemousses. De ce fait, Sarvesh Ruggoo et Kevin Domingue se trouvent automatiquement hors quota.
Reste que les dirigeants de la formation de l’Est persistent à croire qu’il y a eu anguille sous roche. Comme l’affirme du reste Soogum Ramkhelawon, président de l’équipe. « Depuis janvier dernier, nous avions contacté les responsables du Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC pour ces deux transferts. Aucune objection n’avait été formulée et il était alors question que les deux joueurs seraient alignés lors du Charity Shield. Or, ce n’est que jeudi dernier vers 13h30 que nous avons appris que cette équipe avait déjà libéré trois autres joueurs. »
De ces trois joueurs, Jordan Domingue soutient qu’il a certes signé un formulaire sans savoir si c’était un document de transfert et qu’il n’a jamais été en contact avec un quelconque représentant des Trotters. De ce fait, il ne se joindra pas à cette équipe cette saison.
Si du côté de Camp Ithier on n’hésite pas à parler de « fraude », Sarvesh Ruggoo et Kevin Domingue confirment de leur côté qu’il n’est pas question de retour à Rivière-du-Rempart. Qui plus est, ce dernier, déçu de n’avoir pas été sélectionné pour les Jeux des îles, n’avait pas disputé le championnat la saison dernière.
Quoi qu’il en soit, du côté de l’équipe nordiste, on affirme avoir agi selon les règlements et que le quota des transferts a été respecté. On avance également que l’équipe a subi des contrecoups au niveau des transferts les saisons précédentes, n’ayant pu par exemple obtenir les services de Gilbert Alfred et Julien Samoisy, et cette saison du libero du Club Sportif de Pamplemousses.
Quant à Naz Teeroovengadum, dirigeant du Club Sportif Trotters de Quatre-Bornes, il fait ressortir qu’un deal a été conclu entre les deux équipes. Il a ainsi été décidé que Mervin Perrine et Wilson Armand quittent son équipe pour se joindre à celle de Rivière-du-Rempart, et que Daniel Boncoeur et Jordan Domingue fassent le chemin inverse. Il avance également que les dirigeants de Camp Ithier ne peuvent venir faire la leçon, car ils avaient tout fait pour ne pas libérer Allan Esther la saison dernière. Ce dernier voulait alors se joindre au Port Louis Red Star.
Reste que ce problème de transferts revient sur le tapis chaque saison. C’était le cas de l’ASJ Chebel la saison dernière, qui s’était retrouvé avec dix demandes de transfert et qui n’avait finalement libéré que trois joueurs de moindre niveau afin de garder en son sein les titulaires. Il est donc temps que l’AMVB statue sur ce problème.
Mais au vu des transferts approuvés, on remarque que le Rivière-du-Poste VBC, équipe de D2 A, réalise une belle opération. Et ce, en enregistrant la venue de six élements dont trois de l’élite, à savoir deux du Port Louis Red Star (Doongoor et Nowbuth) et un du Curepipe Starlight (Latour). Par contre, le Buswell VBC perd des joueurs cadres tant du côté masculin que féminin, et devra ainsi s’attendre à une saison difficile.