Avec 22 sélections au sein de l’équipe de France en tant que passeur, Yannick Bazin ambitionne de disputer les Jeux Olympiques de Londres. Il faudra toutefois que les Tricolores se démarquent au cours d’un dernier tournoi qualificatif prévu dans une quinzaine de jours.
Afin d’aborder cette échéance dans les meilleures conditions, il est venu se ressourcer à Maurice en compagnie de Barbara Morel, sa compagne, élue Miss Nationale en France en décembre 2010. D’emblée, Yannick Bazin reconnaît que la tâche de l’équipe de France ne sera guère aisée lors de cette échéance prévue en Allemagne du 8 au 10 juin.
« Ce sera notre ultime chance d’obtenir la qualification. La tâche sera compliquée, mais nous avons nos chances », souligne celui qui réintégrera le groupe après ses vacances à Maurice. Et d’ajouter : « Disputer les Jeux Olympiques sera le rêve. J’ai disputé les championnats du monde et les championnats d’Europe, mais le rendez-vous olympique sera le top du top. »
Reste qu’à 28 ans, Yannick Bazin reconnaît qu’il lui reste encore quelques belles années pour étoffer son palmarès. « Je pense évoluer jusqu’à 36-37 ans, mais il me faudra faire attention à mon corps. » Lui qui a décroché le titre de champion de France au sein de Paris Volley et qui a accédé en finale des championnats d’Europe, et qui réfléchit encore sur la suite de sa carrière.
« Actuellement, j’évolue à Chaumont. J’aimerais bien me retrouver dans un club russe ou italien plus tard. Toutefois, rien n’est définitif. Ces vacances m’aideront à bien réfléchir », avance-t-il. D’ailleurs, sa carrière professionnelle a débuté à Asnières en 2001. Il défendra par la suite les couleurs de l’AS Cannes, de Paris Volley, de la formation turque de Galatasaray, avant de poser ses valises à Chaumont en janvier dernier.
Au cours de ses vacances, Yannick Bazin a profité pour parrainer le Centre de Formation du Curepipe Starlight samedi dernier. Ce centre accueille une soixantaine de jeunes éléments masculins et féminins venant principalement de la région de Curepipe.
De son côté, Barbara Morel, élue Miss Pays d’Aix et Miss Provence avant son sacre à Miss Nationale, parraine le projet Love Bridge, lancé par le Curepipe Starlight. Ce projet vise à soutenir et responsabiliser les familles qui se trouvent au seuil de pauvreté afin d’améliorer leur qualité de vie et de les aider à mener progressivement une vie satisfaisante et autonome.
Il est à noter que Barbara Morel se destine à une carrière d’actrice.