Azur SC et le Faucon Flacq Camp Ithier VBC ont continué avec brio leur campagne dans les Masters 2012 en venant respectivement à bout des Tranquebar Black Rangers et du Quatre-Bornes VBC, hier au gymnase Pandit Sahadeo. Deux succès 3-0 pour les deux champions de Maurice, qui s’offrent du même coup un gros bol de confiance en attendant la Coupe des clubs champions de la Zone 7.
Les joueuses d’Azur étaient nettement mieux organisées sur le terrain. Pourtant, Tranquebar n’a pas à rougir de cette défaite. « C’était prévu que nous allions perdre, d’autant que nous n’avons pas toutes nos joueuses », laissait entendre José Bistoquet, coach des Tranquebar Black Rangers.
Par contre, Guito Lepoigneur peut sourire. Deux victoires en autant de sorties, la suite s’annonce ensoleillée pour ses protégées. « Cela nous fait déjà deux victoires. Nous avons dû faire avec l’absence de Mary-Jane Retourné, mais les filles ont fait un bon match malgré tout. »
En revenant sur le match, on comprend ce qu’il veut dire. En effet, Azur a assis sa domination dès le début de la rencontre. Si l’équipe de Tranquebar veut faire douter son adversaire, elle n’y arrive cependant pas. Pourtant, Azur aura commis des fautes bêtes, « dues, je pense, à la fatigue. » « Nous nous entraînons quatre fois par semaine. Ceci explique cela », avoue Guito Lepoigneur.
Toujours est-il qu’Azur a su contrer les ambitions de victoire de Tranquebar, même si le coup était jouable, selon José Bistoquet. « Nous avions joué contre elles lors de la manche aller de la ligue et nous les avions battues », se souvient-il. Mais les Azuréennes ne sont pas devenues championnes de Maurice par hasard, et les protégées de Guito Lepoigneur l’ont prouvé.
Porté par Nathalie Létendrie, Salveena Larché et Lucy Latour, pour ne citer qu’elles, Azur s’offre le premier set sur le score de 25-17, plié très vite. Deuxième set, et le round d’observation est passé. Tranquebar se réveille, mais ne peut conclure. Même si elles paraissent plus motivées, les coéquipières de Wincy Dedans ne dépassent pas les 20 points. Quant à Azur, il prend la direction du match à 2-0 (25-17, 25-20).
Troisième jeu : la messe est quasiment dite, mais les Black Rangers n’abdiquent pas pour autant. « Elles ont bien joué. Mais nous aussi on était bien préparées avec un calendrier précis », affirme Nathalie Létendrie, du côté d’Azur. Tranquebar oppose encore de la résistance mais bute toujours dans la ligne droite. C’est offrir le champ libre à Azur, qui n’en demande pas tant et qui s’impose 3-0 (25-17, 25-20, 25-19).
Chez les hommes, il n’y a eu aucune surprise, avec la victoire nette du Faucon Flacq Camp Ithier VBC aux dépens du Quatre-Bornes VBC. Trois sets à rien, mais une grosse frayeur dans l’ultime jeu, quand les Quatre-Bornais se sont subitement réveillés. Mais auparavant, il convient de souligner leur combativité.
Dans le premier set, c’est du tac au tac. Les deux formations ne se laissent pas intimider, et le score s’en ressent. 28-26 pour les Flacquois. Autant dire que la suite s’annonçait palpitante. Au deuxième jeu, Quatre-Bornes accuse le coup, sans doute dû à l’effort fourni au premier set. De tâtonnements en tâtonnements, les protégés de Lindsay Wilson n’arrivent pas à dépasser la barre des 20 points. Et Camp Ithier, de son côté, prend le dessus 25-20.
« Ils ont joué du très bon volley-ball. Ils n’ont pas gagné mais ils nous ont fait douter », avouait après la rencontre Dharmen Gundowry, le coach de Camp Ithier. Par contre, Lindsay Wilson voit les choses autrement. « Nous n’avons pas mal joué. Mais nous leur avons fait trop de cadeaux. »
Les deux premiers sets livrent assez rapidement leur verdict, avec Camp Ithier en position de force (28-26, 25-20). Mais dans le troisième jeu, c’est une question de mental. Alors que le QBVBC croit tenir le bon bout, Gilbert Alfred, Alvaro Bonnelangue et le Malgache Andry lancent des missiles qui atteignent leurs adversaires. C’est le Malgache qui donnera le point de la victoire à Camp Ithier, qui conclut 25-20 le dernier set.
Une victoire qui, espère Dharmen Gundowry, en appellera d’autres. « Cette victoire, c’est celle des sponsors, des dirigeants et des joueurs. Un merci à Vikash Enterprise et au Groupe CIEL. Maintenant, nous nous concentrerons sur la Coupe des clubs champions. »
Les prochaines rencontres auront lieu ce dimanche, avec Azur SC, invaincu en deux sorties, qui croisera le fer avec le CSSC, alors que les Tranquebar Black Rangers iront défier le Qautre-Bornes VBC chez les dames. Chez les messieurs, le Quatre-Bornes VBC tentera de se refaire une santé face au Port-Louis Red Star, qui n’a connu aucun succès jusqu’ici, alors que l’ultime choc opposera le Faucon Flacq Camp Ithier VBC au Rivière-du-Rempart Star Knitwear VBC au gymnase Pandit Sahadeo.