L’appel des montagnes lui revient en permanence. Envoûté par l’Himalaya Bhavnath repart souvent explorer les sentiers des montagnes indiennes et népalaises dans une démarche de découverte et spirituelle. 17 ans qu’il fait le voyage de Maurice pour des séjours de différentes durées il parle des sentiers, des visages et des énergies côtoyés sur les pentes mystiques. Une exploration à laquelle il convie désormais les intéressés.

Rishikesh est une ville de l’Etat d’Uttarakhand, située dans le nord de l’Inde est réputée pour sa dimension mystique et spirituelle. Ses ashrams et ses centres de yoga attirent nombre de visiteurs d’à travers l’Inde et le monde. A la fin des années 60, les Beattles avaient mis cette ville en lumière lorsque les quatre garçons dans le vent étaient venus écouter l’enseignement du Maharishi Mahesh Yogi sur la méditation transcendantale dans son ashram. C’est là qu’ils composèrent l’album Blanc. Depuis, Rishikesh, dont le pont Laskhman passe au dessus du Gange, n’a cessé de se développer pour s’adapter au flot constant de visiteurs venus se baigner dans son mysticisme.

Le silence et l’harmonie.

C’est précisément là que se trouve Bhavnath en ce moment. Loin des circuits touristiques, le Mauricien, s’occupe en rencontrant des locaux et des étrangers et surtout en donnant forme à sa musique qui s’inspire des montagnes et de la nature sauvage. Ce, en attendant que les températures ne remontent pour qu’il puisse enfin reprendre les sentiers qui grimpent et qui le conduiront de nouveau vers l’Himalaya, là où il sera de nouveau dans son élément.

2 400 km de long et large de 250 à 400 km la chaîne de montagne sépare le sous-continent indien du plateau tibétain. 10 de ses sommets culminent à plus de 8 000 mètres d’altitude. Parmi, le mont Everest qui est la plus haute montagne du monde. Cette immensité, aux yeux de Bhavnath, a quelque chose d’encore plus grand que les glaciers et ses pics. “Il y a aussi le silence, la beauté de la nature, l’harmonie. Quelque chose de magique, de mystique, de profond. C’est une des plus belles offrandes de la terre. Les gens qui y vivent sont naturellement gentils et accueillants, toujours prêts à vous offrir quelque chose même s’ils ne possèdent pas beaucoup.” Les mots ne suffiront jamais, ajoute-t-il, pour décrire ce monde et ses paysages qu’il visite régulièrement depuis 17 ans pour y puiser une énergie millénaire.

Mystical Himalaya.

Les souvenirs comme les photos qu’il ramène de ses voyages du sommet du monde sont aussi uniques qu’inspirantes. Ses balades ayant eu un impact direct sur le cours de sa vie toute comme elle a apporté une autre orientation à sa musique qui a “évolué” pour se mettre en accord  avec cet environnement. Quelque chose de plus apaisant, de plus intense où la mélodie se connecte à la nature.

Sur les réseaux sociaux il se présente comme “Bhāvnāth Zenāssāti” et invite à une immersion au cœur du “Mystical Himalaya.” Graphic et web designer il propose désormais à ceux qui veulent vivre l’expérience de le suivre sur les sentiers de l’Himalaya pour une expérience inédite entre randonnée, immersion, ballade spirituelle et reconnexion avec la nature et avec soi. “Quand on aime quelque chose, il faut la partager” explique-t-il.

L’idée lui a été soufflé par des amis qui l’ont encouragé à donner l’occasion à d’autres personnes de découvrir l’Himalaya de cette façon. “Il ne s’agit pas de trek ou d’escalade comme le font les professionnels.” Les sorties proposées sont adaptées aux capacités et aux souhaits des groupes ou des individus Bhavnath voulant que chacun ait son expérience des montagnes. Ces sorties, Bhavnath les considère comme des pèlerinages. “Ce ne sont pas des tours organisés. Mais il s’agit d’aller à la découverte de l’Himalaya et de soi.” Des séances de méditation, de yoga, des rencontres avec les habitants et les voyageurs sont autant d’activités qui complètent le programme dont la durée est adaptée en fonction des besoins exprimés.

Bien-être.

Connu dans le domaine du bien-être à Maurice c’est sa quête de compréhension qui a poussé Bhavnath vers l’Inde initialement. Beaucoup de questions à son entrée à l’âge adulte l’ont encouragé à se mettre à la recherche de ses réponses pour qu’il parvienne à mieux se comprendre. “Je suis parti en Inde à la découverte de moi-même après avoir fait des recherches. La technique d’Oslo m’a attiré alors que je m’intéressai davantage à la spiritualité.” Dans les ashrams, les rues, les trains et ailleurs il s’enrichit de la diversité et de la dimension cosmopolite de l’Inde qui attire des visiteurs et des cultures d’à travers le monde.

Dans un premier temps, ses voyages le conduisaient surtout dans le sud de l’Inde où il posait ses bagages plusieurs fois depuis 2003. Après quelques années, encouragé par diverses rencontres, il a poussé ses explorations vers le nord. C’est ainsi qu’il se retrouva au pied de l’Himalaya. L’enchantement fut instantané : “Dans la montagne on ressent une énergie expensive. On voit l’horizon au loin, l’air est frais et les choses sont vécues autrement.” Depuis cette époque, il a exploré les montagnes à différents endroits et de différentes façons et continue y continue toujours sa quête.