Le Sri Lanka est comme une émeraude au milieu de l’océan Indien, avec des montagnes vertigineuses qui caressent les nuages, des collines verdoyantes, des rizières alignées, des théiers si parfaitement taillés qu’on se croirait dans un jardin anglais. On voit ses plages, son sable fin, ses savanes, ses jungles qui couvrent le pays d’un revêtement luxuriant, ses ruines bouddhistes uniques au monde, ses huit patrimoines mondiaux, ses éléphants indolents, ses palmiers et ses cocotiers qui recouvrent tout le littoral
Pendant l’époque coloniale, les liens entre l’île Maurice et l’ex-Ceylan se sont développés et certains produits cinghalais ont été prisés à Maurice, notamment le coco, le thé et le riz. Beaucoup de Mauriciens se rappellent comment, à travers Radio Ceylan, ils ont appris le décès de Mahatma Gandhi en 1948. Cette même génération de Mauriciens se remémore la diffusion des chants de films tels Awara, Mother India et Shri 420 à travers cette même station de radio captée à Maurice, alors que All India Radio est venue bien plus tard.
Le visiteur est tout de suite surpris par la beauté des paysages, dont certains rappellent Maurice et La Réunion.
Outre le dépaysement naturel, le visiteur est attiré par la composition de la population avec son mélange de races et de religions. Des 21,7 millions d’habitants, l’on compte 74% de Cinghalais – à majorité bouddhiste –, 8.5% de Tamouls, 7.2% de Maures, 7.17% de musulmans et 7.6% de chrétiens. Quelles que soient leurs origines, les Sri Lankais cultivent le sens de l’hospitalité et sont d’une grande gentillesse. Pour les Mauriciens, ce sont tous des visages familiers.
Dans le Ramayana, l’île est connue comme Lanka. Sri Lanka veut dire île sacrée. Marco Polo (1254 –1324) parle de Seillon – Ceylon en anglais. L’île était aussi connue comme Taprobane du mot Sanskrit Tamrapani et comme Serendib dérivé du mot Pali Sinhaladvipa, l’île du lion. Le cinghalais et le tamoul sont les deux langues officielles.
La monoculture du thé offre un panorama exceptionnel sur toute la partie du haut plateau, au centre de l’île. Les propriétés portent toutes des noms britanniques. On se croirait presque dans les romans de Jane Austen. Sri Lanka est le berceau natal de la première plantation Lipton.
L’île abonde en sites archéologiques de premier plan. Depuis plus de 2300 ans, la culture bouddhiste a produit des joyaux architecturaux.