Trois vététistes, sélectionnés par la Commission VTT, représenteront Maurice aux Championnats d’Afrique de VTT qui se tiendront le samedi 9 mars prochain en Afrique du Sud, plus précisément à Pietermaritzburg. Ce sont Yannick Lincoln, Aurélie Halbwachs et Kimberley Lecourt. Ces derniers auront du pain sur la planche pour rivaliser avec les forces en présence. Quoi qu’il en soit, ils défendront crânement leurs chances et ne seront pas en terre sud-africaine pour faire de la figuration.
Yannick Lincoln est quelqu’un qu’on ne présente plus. Quadruple vainqueur du Tour de Maurice, il est un grand habitué de ce genre d’évènement. Espérons que cette année soit la bonne pour le capitaine de la sélection mauricienne des derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI), qui a si souvent flirté avec le podium des Championnats d’Afrique de VTT. Aura-t-il les moyens pour faire pencher la balance en sa faveur ? Le principal concerné se dit très réaliste. « Ce sera très difficile mais je vais faire de mon mieux, comme à mon habitude. Les meilleurs vététistes du continent seront présents pour ce grand rendez-vous et ils seront redoutables, à n’en point douter. Ce seront des concurrents sérieux. Il faudra se battre jusqu’au bout. Je ne sais pas si je serai en mesure d’accrocher un podium mais je donnerai la pleine mesure de mes capacités », indique-t-il.
Yannick Lincoln a tenu à spécifier que c’est le Sud-Africain Philip Buys qui fera figure d’épouvantail dans ces Championnats, lui qui avait été sacré l’an dernier. « C’est le grand favori. Il est très fort. Bien évidemment, il y a d’autres coureurs de grandes qualités mais Buys pourrait une nouvelle fois monter sur la plus haute marche du podium », esplique Yannick Lincoln, qui est actuellement en phase d’entraînements intensifs en attendant cette grande échéance. Il est à noter que Philip Buys (24 ans), l’atout no 1 sud-africain a pris la 35e place lors de l’année écoulée lors de l’épreuve olympique. Aurélie Halbwachs, pour sa part, avait été la seule médaillée du camp mauricien lors des derniers Championnats d’Afrique, qui avaient eu lieu à Médine. Elle était montée sur la deuxième marche du podium dans la catégorie élite dames.
« Ce serait extraordinaire pour moi d’accrocher un podium mais les autres participantes ne viendront certainement pas avec la fleur au fusil mais aussi avec l’envie de gagner. Les Sud-Africaines sont les grandes favorites. Ce sera un parcours très technique et il faudra être au diapason d’entrée. Ce sera définitivement très dur pour moi d’accrocher une médaille », souligne notre interlocutrice. À titre d’information, Aurélie Halbwachs participera à cinq courses cette saison. Hormis les Championnats d’Afrique, elle espère prendre part au Joberg2C MTB Stage Race (23 avril-4 mai), au SSIE (juillet), au Langkawi Internation MTB Challenge (Malaysie) en septembre et African Road and TT Championships en novembre prochain. « J’espère participer à ces courses mais il faudra tout d’abord trouver les moyens nécessaires », déclare-t-elle.
Kimberley Lecourt, qui a déjà quitté Maurice depuis une semaine pour se préparer au sein d’une équipe professionnelle en Afrique du Sud sera à suivre également. N’hésitant pas à se mesurer aux garçons sur les routes et même sur les courses de VTT, elle tentera cette fois-ci de défier les Sud-Africains sur leurs terres. Ces Championnats d’Afrique seront particuliers dans la mesure où ils se tiendront sur le même parcours que les Championnats du monde de VTT.