Les deux vététistes mauriciens Yannick Lincoln et Aurélie Halbwachs (Team Synergy), qui avaient pris part au Cape Epic en Afrique du Sud du 23 au 31 mars dernier ont réalisé un énorme exploit en s’appropriant le titre dans la catégorie mixte. Une belle performance pour nos compatriotes qui font la fierté du quadricolore mauricien. Véritable démonstration de force.
La fine équipe. Yannick Lincoln et Aurélie Halbwachs est un tandem qui marche très bien et qui l’a prouvé en terre sud-africaine en montant sur la plus haute marche du podium lors de l’Absa Cape Epic en mixte. À noter que cette compétition est une course éprouvante au coeur de l’Afrique sauvage qui dure huit jours, durant lesquels les coureurs couvrent en moyenne 700 km de pistes, traversant montagne et vallées, dans des conditions climatiques et de terrain qui mettent leur endurance et leur résilience à rude épreuve. Et pourtant, la Team Synergy a réussi son pari.
Lors de la dernière étape de 69 km (1800 m de dénivelé positif), ils ont ainsi géré leur avance, prenant la deuxième place derrière les Allemands de Sportograf.com-BQ Cycling (Tom Janas, Bettina Uhlig). Tenez vous bien, au classement général, nos locaux allaient être sacrés dans le temps de 37h07.20 avec une heure, cinquante six minutes et seize secondes d’avance sur leur plus proche poursuivant, à savoir la Trek Israël composée des Israéliens Gal Tsachor et Idit Schub.
Pour rappel, le duo de choc avait remporté la deuxième, quatrième étape et sixième étape du Cape Epic. Les efforts ont été payants pour ses passionnés qui ont fait énormément de sacrifices pour atteindre un tel niveau. À force d’abnégation, de volonté et de persévérance, le travail finit toujours par payer. C’est dans cette optique qu’ils ont été accueillis en héros le vendredi 5 avril dernier au Centre Syngery, aux Allées d’Helvétia.
Salués comme il se doit par Synergy, ENL et FAIL
« Cette réussite est avant tout le fruit de l’effort et de la discipline personnelle d’Aurélie (Halbwachs) et de Yannick (Lincoln). Ces valeurs sont chères à ENL et c’est tout naturellement que notre groupe s’est rangé derrière nos collègues du Synergy Sport and Wellness Institute pour soutenir leur participation à l’édition 2014 du Cape Epic », explique Gilbert Espitalier-Noël, Chief Executive Officer (CEO) d’ENL Property. À titre d’information, le parrainage des deux vététistes s’inscrit dans le cadre du programme 100 engagements pour demain, mis en chantier par le groupe ENL en 2013. L’objectif étant d’amener une évolution dans la façon d’être et de faire au sein du groupe afin de lui permettre d’atteindre un palier de performance supérieur.
Un des 100 engagements d’ENL consiste justement à promouvoir le sport et les valeurs qui y sont associées parmi les collaborateurs du groupe. Dans ce contexte, ENL parraine aussi la participation d’Aurélie Halbwachs et de Yannick Lincoln au championnat du monde marathon de VTT qui se tiendra cette année à Pietermaritzburg, toujours en terre sud-africaine. « Le Cape Epic est pour nous une étape importante dans notre préparation pour ce championnat du monde. Le championnat africain cross-country à Pietermaritzburg l’année dernière et le championnat du monde VTT d’Autriche ont été deux autres rendez-vous importants dans notre cheminement », explique Yannick Lincoln, lui qui estime avoir de bonnes chances aux mondiaux de cette année.
Quintuple vainqueur du Tour de Maurice cycliste et vice-champion d’Afrique de VTT (titre décroché l’année dernière à Pietermaritzburg, Yannick Lincoln participait au Cape Epic pour la quatrième fois cette année. Il avait réussi à chaque fois de terminer le parcours. Aurélie Halbwachs soutient par ailleurs que terminer le Cape Epic est en soi un grand exploit. « Prendre une place sur le podium relève du rêve et nous autorise à croire dans nos chances de réussir un beau championnat du monde. »
Aurélie Halbwachs et Yannick Lincoln sont les deux porte-drapeaux du cyclisme de haut niveau à Maurice, dominé jusqu’à présent par la course sur route. Leur avancée dans la version tout-terrain de cette discipline laisse présager de beaux jours pour le VTT dans l’île.