Les huit vététistes mauriciens engagés au Cape Epic, qui a commencé dimanche en Afrique du Sud, ont presque tous connu une progression dans leur classement général, à l’exception des Mauritian Old Stars.
À l’issue de la première étape, c’est toujours la Songo Specialized de Christoph Sauser et Burry Stander qui mène le bal, avec un chrono de 5h45’17, loin devant la Stöckli Pro de Urs Huber et Konny Looser (5h54’40). Les Bulls, autre équipe favorite composée de Thomas Diestch et Tim Boehme, se classent troisièmes avec 5h55’07.
Chez les Mauriciens, la progression de la journée est à mettre à l’actif de la Team Hemophilia Mauritius. Cinquante places grignotées au classement. De la 164e place chez les hommes, ils remontent donc au 114e rang. Ce qui leur permet d’entrevoir une éventuelle place dans le top 100. À l’arrivée de l’étape longue de 115 km, Pascal Pilot et Arnaud de Commarmond ont signé un chrono de 6h39’39 et un total combiné de 8h32’53 (prologue et étape)
De leur côté, les deux compères de la Team Horizon, Harold Mayer et Sébastien Bax, signent eux aussi une belle remontée. De la 147e place dimanche, ils se retrouvent désormais au 122e rang chez les hommes, et en 187e position au classement général. Leur temps total est de 8h33’54.
Les Mauritian Demons, Sébastien Hacques et Lawrence Wong, ont aussi réalisé une bonne opération. Ils remontent de 34 places au classement chez les hommes. Leur temps de la première étape, 7h07’26, leur offre donc la possibilité de se refaire une santé. Et au général, ils sont sortis du 292e rang pour pointer à la 242e place du classement toutes catégories.
Les deux Mauritian Old Stars, Christophe Gérard et Liam Somers, ont pour leur part laissé passer une chance de rebondir. En effet, alors qu’ils étaient 30e après le prologue, les voilà qui redescendent de 21 places au classement vétérans. Au total, ils se retrouvent avec un temps de 8h32’51 (prologue et étape) alors qu’ils ont bouclé les 115km en 6h49’23.
La deuxième étape, disputée sur 119km, sera une boucle à Robertson. Au menu de cette deuxième journée, 1650 m de dénivelés positifs.