Yannick Lincoln et Aurélie Halbwachs, de la Team Synergy, ont remporté au terme des huit étapes du Cape Epic en Afrique du Sud le trophée de la meilleure équipe mixte. Les deux Mauriciens ont terminé la course avec près de deux heures d’avance sur Trek Israël.
Dans le courant de la semaine, ils ont déjà pris leurs marques, s’imposant comme les leaders dès lundi dernier, lendemain du prologue. Ensuite, cela n’a été qu’un chassé-croisé, qui a le plus souvent résulté en une série de victoires d’étapes, de lundi à samedi.
À l’arrivée dimanche, une deuxième place pour les deux Mauriciens, seulement devancés par la Sportograf-BQ Cycling, vainqueurs de l’étape en mixte en 3h41’28, tandis que la Team Synergy arrive avec 14’27 de retard. Un baroud d’honneur pour les Allemands Tom Janas et Bettina Uhlig, insuffisant cependant pour mettre à mal la suprématie du duo vert et blanc.
Au total, Lincoln et Halbwachs auront mis 37h07’20 pour compléter les huit étapes. Ils devancent dans l’ordre Trek Israël, Sportograf-BQ Cycling, ‘t Velootje et Asrin Cycling. Les écarts parlent d’eux-mêmes : 1h56’16 sur les Israéliens Gal Tsachor et Idit Shub, 2h35’11 sur Uhlig et Janas, 4h22’13 devant Jan Stockman et Sophie van Biervliet et 4h23’30 sur Nizaam Essa et Christina Kollmann.
Avant leur départ, les deux coureurs avaient déclaré vouloir faire quelque chose. Ce quelque chose allait du podium lors d’une étape ou de figurer sur le podium général à la fin de la semaine. Mais là, ils deviennent les premiers Mauriciens à figurer sur un podium de cette course mythique.
Chez les messieurs, la Topeak Ergon Racing de Robert Mennen et Kristian Hynek a dominé les débats en 30h31’59, devant l’ancien vainqueur Christophe Sauser et son coéquipier Frantisek Rabon, deuxièmes à seulement 10’23 des vainqueurs.
Les deux Mauriciens sont rentrés aujourd’hui, avec dans leurs bagages un maillot vert de vainqueur en mixte et plein de souvenirs. D’autant que Yannick Lincoln termine ici son troisième Cape Epic, alors qu’Aurélie Halbwachs termine pour la première fois la Magical and Untamed MTB Race. L’exploit n’en est que plus grand.