La commission VTT a présenté hier à Port-Louis le planning des championnats d’Afrique, dont la cérémonie d’ouverture est prévue demain après-midi à Bel Ombre, où se déroulera la course. On dénote, à quelques heures du coup d’envoi, la présence de six pays, représentés par 44 coureurs. On retrouvera pendant la compétition Sud-Africains, Zambiens, Marocains, Lésothans, Mauriciens et Nambiens sur la ligne de départ. Seul le Zimbabwe, annoncé en conférence de presse, manque à la liste des pays officiellement représentés.
Au cours de la présentation, qui réunissait représentants de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) et sponsors, Jean-Philippe Henry, président de la commission VTT, a d’abord distillé les mauvaises nouvelles. Ainsi, le relais cross-country, qui devait se dérouler jeudi, a été annulé. « Beaucoup de pays ne pourront aligner une équipe pour cette course », explique-t-il avant d’embrayer sur de meilleures nouvelles. « Les deux autres courses sont toujours au programme. » Le cross-country sera disputé vendredi matin, à partir de 8 heures. Le départ sera donné au Domaine Frédérica. Dimanche, place à l’épreuve de marathon. « Ce sont des efforts différents, qui vont varier entre 1h30 pour le cross-country et 3h15 pour le marathon », poursuit-il.
Au chapitre des concurrents, les Sud-Africains seront, comme toujours, à surveiller. « Ils sont costauds. » Mais les Marocains se présentent dans le rôle de poil à gratter. « On ne connaît pas grand-chose d’eux. » Côté mauricien, les espoirs d’une médaille, peu importe la couleur, reposent sur les épaules d’Aurélie Halbwachs, de Yannick Lincoln, champion en titre du VTT marathon, et du jeune Ryan Lenferna, qui s’est entraîné spécifiquement pour le cross-country. « Il sera aligné en U23. Il est en Afrique du Sud depuis quelque temps, mais il se comporte bien », note le président de la commission VTT.
De son côté, Lawrence Wong, président de la FMC, a souhaité que la course se déroule sous les meilleurs auspices. « Nous avons l’intention de faire de Maurice l’un des hauts lieux du VTT sur le continent. C’est la première marche que nous franchissons », avoue l’homme fort de la FMC.
Maurice accueillera, pour la deuxième fois, les championnats d’Afrique après ceux de 2012. Et comme lors de la précédente édition sur le sol mauricien, le président de la Confédération africaine de cyclisme (CAC), l’Égyptien Wagih Azzam, posera ses valises pour quelques jours. « Il aura un programme chargé. Il rencontrera le ministre de la Jeunesse et des Sports et assistera à une réunion de la fédération », précise Lawrence Wong.
De son côté, Guillaume Lefébure, représentant de Heritage Beach Resort, dont la filiale C Beach Club accueillera les coureurs, a pour sa part avancé que l’établissement hôtelier se devait de s’associer à une telle manifestation. « Nous nous sommes déjà affichés lors des événements liés au trail, au kite-surf ou au golf, et même avec le VTT. Ce sont des activités qui respectent l’environnement », a-t-il conclu.