À deux mois de l’échéance, Maurice a obtenu durant la semaine écoulée l’autorisation officielle d’organiser les championnats d’Afrique de VTT de la Confédération africaine de cyclisme (CAC). Une grande avancée dans la mesure où, désormais, l’organisation bénéficie du label UCI (Union cycliste international) et CAC. Et les partenaires, même si leurs noms sont tus pour l’instant, se joignent à l’aventure.
« Maintenant, on passe à la vitesse supérieure », lance Jean-Philippe Tyack, président de la Commission VTT de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC). Mais au-delà de l’obtention de ce label, il faut y voir là un pas de géant. Surtout que les pistes sont sur le point d’être finalisées. « Les pourparlers avancent. On ne peut pas en dire plus pour l’instant. Mais c’est dans la bonne direction », poursuit Jean-Philippe Tyack.
Et pour être sûr que les pistes seront aux normes, le comité organisateur des championnats d’Afrique a prévu une course le 1er avril. « Comme le représentant de l’UCI sera là un mois avant les championnats, alors, nous pourrons apporter les changements si jamais il le faut. »
Quel sera l’apport des championnats d’Afrique aux vététistes ? Déjà, ceux qui sont en quête d’un ticket pour les JO de Londres pourront essayer de valider leur présence. « Certains sont en quête de points UCI. Même pour les Mauriciens, ce sera une bonne chose. Il y a des seniors, des U23, des juniors qui peuvent espérer grimper dans le classement mondial », avoue Jean-Philippe Tyack.
Pour ce qui est des championnats à proprement parler, ils se dérouleront les 5 et 6 mai. Les deux journées de compétition s’annoncent assez chargées dans la mesure où les temps morts seront quasi inexistants. En fait, l’organisation a décidé d’inviter les Réunionnais. « C’est dommage qu’ils ne puissent pas participer aux championnats d’Afrique. Mais nous allons faire une course open, ouverte à tous, et les Réunionnais pourront aussi participer. »
Question programme, la journée de samedi (5 mai) sera consacrée au cross-country (XCO) le matin et à la course Open l’après-midi. La descente (DH) sera fort probablement disputée dimanche matin (6 mai). « Ce sera un programme serré, avec un timing qui devra être bien préparé. »
De plus, la piste sera ouverte quelques jours avant le coup d’envoi officiel des championnats d’Afrique. « Ce sera pour les étrangers qui voudront faire la reconnaissance du parcours. Pour l’instant, nous sommes dans le rythme, nous avançons dans la bonne direction. Maintenant, avec l’autorisation de l’UCI et de la CAC, les championnats sont inscrits au calendrier de l’UCI. »
Et pour représenter Maurice, une sélection sera mise sur pied par un comité spécialement constitué. « À la base, nous avons un barème de 20 coureurs par catégorie. Donc, je pense qu’il n’y aura pas trop de problèmes par rapport à ça. Tous les documents ont été envoyés à la CAC. Et nous attendons les confirmations », conclut Jean-Philippe Tyack.