Place à l’un des rendez-vous les plus importants du calendrier cycliste avec la tenue des Championnats d’Afrique de Vélo Tout Terrain (VTT), qui se tiendront sur nos terres cette semaine, à Bel Ombre. Le plateau s’annonce des plus relevé avec la présence des meilleurs vététistes du Continent et la sélection mauricienne aura fort à faire pour tenter de tirer son épingle du jeu. Quoi qu’il en soit, le spectacle s’annonce grandiose. Ça promet?!
La cérémonie d’ouverture est programmée pour 17 heures au C Beach Club à Bel Ombre. Vendredi, les vététistes entreront dans le vif du sujet avec les épreuves de cross-country olympique (XCO) avant le marathon qui se tiendra dimanche. Beaucoup d’espoir est placé sur deux coureurs chez les messieurs, à savoir Ryan Lenferna (20 ans) et Yannick Lincoln (34 ans). Le premier nommé sera d’ailleurs notre seul représentant dans la catégorie des moins de 23 ans, lui qui fait spécialement le déplacement depuis l’Afrique du Sud. Il faut dire que c’est un jeune très prometteur, qui a enregistré des résultats intéressants au pays de Nelson Mandela. Beaucoup d’espoir est placé en lui.
Yannick Lincoln, qu’on ne présente plus, aura lui aussi son mot à dire, plus précisément dimanche prochain dans l’épreuve du marathon. Pour rappel, l’année dernière à l’AfriSki Resort au Lesotho, à l’occasion de cette même compétition, il avait bouclé les 60 kilomètres du parcours en premier dans le temps de 3 heures, 7 minutes et 04 secondes. Ils étaient 20 participants à avoir pris part à cette épreuve et quatre d’entre eux avaient alors abandonné. Ce n’est un secret pour personne que le N° 1 de Maurice est définitivement plus à l’aise sur les parcours allongés. Il avait terminé l’épreuve avec plus de cinq minutes d’avance sur le médaillé d’argent, le Namibien Costa Seibab, crédité d’un temps de 3 heures, 12 minutes et 17 secondes. Le podium avait été complété par l’un des représentants du pays hôte, Phetetso Monese en 3 h 18 h 10.
Le numéro 1 de Maurice s’est remémoré ce moment si particulier. « Je m’attendais à un podium mais je ne pensais pas m’adjuger l’or. J’avais aussi beaucoup tergiversé dans ma tête car j’hésitais à m’aligner sur ce marathon de peur d’être perdant des deux côtés, c’est-à-dire dans cette épreuve et au cross-country olympique. J’avais cette frayeur de ne pas avoir assez de carburant vu la débauche d’énergie que suscite le XCM. Mais au final, j’ai gagné ». Il faut aussi préciser que le contexte était différent. En 2016, le Champion d’Afrique de marathon était en pleine préparation pour les Jeux olympiques de Rio et il n’était pas loin de sa forme optimale. Depuis, il s’est gravement blessé (fracture du col du fémur) et revient petit à petit.