Les Championnats d’Afrique de vélo tout terrain (VTT) cross-country, tenus hier au Domaine de Yémen dans l’ouest de l’île ont été, comme attendu, dominé par la sélection sud-africaine. En effet, les Sud-Africains ont raflé les cinq titres en jeu, soit Élite hommes, U23 hommes, juniors hommes, Élite/U23 dames et juniors dames. Dans la course élite hommes qui proposait un plateau relevé, Philip Buys a fait étalage de toute sa classe pour enlever à 23 ans, son premier titre continental.
Peu après le départ de la course principale, celle des élites et U23 hommes, on retrouva vite les Sud-Africains en nombre à l’avant. Le plus costaud d’entre eux, Philip Buys observa ses adversaires lors du premier des six tours avant d’accéler la cadence dans le deuxième. On pensait que le Namibien Marc Bassingthwaighte allait lui tenir tête et qu’on allait avoir droit à un joli duel entre les deux coureurs mais il n’en fut rien car Buys qui avait été médaillé de bronze lors de l’édition 2011, augmenta son avance au fil des kilomètres. A la mi-course, celui-ci était donc solide meneur, devant Bassingthwaighte alors qu’un peu plus loin, on retrouvait les Sud-Africains Rourke Croeser (U23), Renay Groustra et le Rwandais Adrien Niyonshuti. Le chef de file de la sélection mauricienne, Yannick Lincoln, était déjà largement distancé. Les autres Mauriciens étaient davantage en difficulté si bien que Cédric Passée, Fabien Halbwachs, Benjamin François, Christophe Gérard et Grégory Piat (U23) durent mettre s’arrêter ayant été repris.
Au 4e tour, deux autres locaux furent contraints à mettre pied à terre pour la même raison, en l’occurrence Mathieu Le Blanc (U23) et Armand Lecourt de Billot. Dans l’avant-dernier tour, il était évident que le titre n’allait pas échapper à Buys et que Bassingthwaighte allait décrocher la médaille d’argent. Niyonshuti réalisait lui une très bonne fin de course pour se hisser sur le podium. A l’issue des 33.6 km de course, Buys coupait la ligne d’arrivée dans le temps de 1h29:40, soit avec près de 4 minutes d’avance sur Bassingthwaighte qui, comme l’an dernier, se contenta d’être vice-champion d’Afrique. Niyonshuti, 4e en 2011, compléta donc le podium en 1h34:20.
Rourke Croeser arriva ensuite pour enlever le titre en U23. Yannick Lincoln dut se contenter de la 8e place (6e en élite) en 1h42:03. « J’avais l’impression de faire ce parcours pour la première fois alors que je le connais très bien. Je ressentais beaucoup de la pression. C’était vraiment dur », confiait-il, dépité.
La satisfaction côté mauricien aura été Aurélie Halbwachs. Bien que ressentant encore de la fatigue après son passage en France, la Curepipienne est parvenue à remporter une belle médaille d’argent dans la course élites/U23 dames. C’est la Sud-Africaine Candice Neethling (U23) qui a dominé les débats pour couvrir les 28 km (5 tours de 5.6 km) en 1h34:47 contre 1h40:57 à Halbwachs. La Namibienne Heletje Van Staden a pris la troisième place mais en ayant effectué un tour en moins.
Chez les juniors hommes, l’on espérait voir notre compatriote Sébastien Tyack sur le podium mais ses trois adversaires sud-africains se sont montrés impitoyables.  Dès le départ, Patrick Belton, Kyle Dorkin et Paul Rodenbach ont imprimé une cadence infernale et Tyack ne put que constater les dégâts. Belton était visiblement le plus costaud et lors du deuxième des quatre tours, il avait déjà une bonne avance sur ses deux compatriotes. Il continua sur sa lancée pour l’emporter dans le temps de 1h05:15 pour les 22.4 km, soit avec plus de 3 minutes d’avance sur Dorkin (1h08:36) et Rodenbach (1h08:52).
« Je suis déçu car je pensais avoir une chance de podium. Mais le niveau était élevé et mes jambes n’ont pas trop répondu. Je ne suis pas habitué aux départs aussi rapides. La seule solution pour que je progresse est que j’aille faire des courses à l’étranger », déclarait Tyack après sa course.
Dans la catégorie junior dames, le titre est revenu à la Sud-Africaine Linda Van Wyk qui a bouclé les 16.8 km (3 tours) en 1h02:51. Ses compatriotes Nicole Erasmus (1h03:34) et Tayla Odendaal (1h13:34) complètent le podium.