La Fédération Mauricienne de Cyclisme (FMC) a annoncé la tenue prochaine des Championnats d’Afrique de VTT du 11 au 14 mai. La Commission de VTT pilote l’organisation de cet événement qui se déroulera pour la deuxième fois sur le sol mauricien (Bel Ombre) après 2012. Notons que ce rendez-vous de prestige est placé sous la supervision de l’Union Cycliste Internationale (UCI) et de la Confédération Africaine de Cyclisme (CAC), selon les règlements et normes applicables internationalement. Des commissaires de l’UCI feront le déplacement à cet effet.
Les épreuves se tiendront sur le site du Domaine de Bel Ombre et de Héritage Resort. « On prévoit un cadre magnifique pour une atmosphère captivante pour toute la durée de la compétition. Au niveau de la participation, plusieurs pays sont attendus, dont l’Afrique du Sud, la Namibie, le Lesotho, le Rwanda, le Zimbabwe, le Kenya et bien sûr Maurice. On n’écarte pas la possibilité d’accueillir d’autres entrées d’ici peu. Quelque 150 participants pourraient s’aligner pour cette présente édition », ont fait ressortir les membres de la Commission VTT de la Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC).
Les points forts de la compétition résident dans des courses de cross en individuel et par équipe avec plusieurs collines à grimper et des passages techniques à négocier. Quant au marathon, les coureurs s’attaqueront à un 60 km sur un parcours en hauteur principalement, mais moins de passages techniques. « On mesure ainsi l’ampleur et l’enjeu de cet important événement où le VTT franchira à coup sûr un nouveau palier. Nos représentants méritent tout l’encouragement voulu, avec les yeux rivés sur Yannick Lincoln qui défendra son titre en marathon », a soutenu la Commission VTT.
Yannick Lincoln, qui revient d’une grave blessure contractée l’année dernière (fracture du col du fémur) se prépare tranquillement en vue de cette échéance. Champion d’Afrique XC Marathon l’année dernière au Lesotho, il aura cette fois à coeur de défendre sa couronne. « Je me prépare comme je peux avec les moyens du bord. Ce sera ma première compétition internationale cette année vu que je n’ai pris part à aucune épreuve à l’étranger. J’aurai bien aimé effectuer une compétition en Afrique du Sud pour me préparer, mais je n’aurai pas la possibilité », a fait ressortir le no 1 de Maurice. « Je me sens relativement bien. C’est difficile de me situer pour le moment en VTT car je gagne des épreuves avec une dizaine de minutes d’avance sur mon dauphin. Ce n’est pas évident de se jauger. Je vais continuer à bien me préparer et j’attendrais le jour J pour constater ma progression notamment en termes de technicité et de puissance relative », a-t-il ajouté.
Avant de conclure, « comme nous accueillons ces Championnats d’Afrique, nous mettrons un point d’honneur à être performants même si le plateau s’annonce très relevé. Les Sud-Africains auront à coeur de faire grimper leurs classements. Nous devrons sortir le grand jeu et être à la hauteur des attentes placées en nous ». À noter que l’équipe organisationnelle espère faire venir le jeune et prometteur Ryan Lenferna pour concourir chez les moins de 23 ans. Il s’est déjà illustré au niveau provincial en Afrique du Sud.