Place à la dernière épreuve de ces Championnats d’Afrique de VTT avec le Cross-country marathon (XCM) à Frédérica, Bel Ombre. Les yeux seront une nouvelle fois braqués sur les deux locomotives locales, Yannick Lincoln et son épouse Aurélie Halbwachs-Lincoln. Le premier, auréolé d’une belle médaille de bronze vendredi lors du cross-country olympique, abordera la défense de sa couronne avec beaucoup de confiance, tandis que son alter ego tentera de rentrer un peu plus dans l’histoire du cyclisme féminin.
Cette dernière journée de compétition pourrait bien être la cerise sur le gâteau sur une distance de 65 km. Yannick Lincoln abordera cette compétition avec bien moins de pressions sur les épaules. « C’est vrai que la médaille de bronze en XCO me permet d’aborder la défense de ma couronne dans les meilleures conditions. Je suis beaucoup plus relâché et je compte bien remporter la médaille d’or. Je suis un compétiteur né et je donnerai mon maximum. J’ai encore ce dernier combat à mener et je pourrais ensuite me reposer un peu (rires). Bel Ombre est un endroit que j’affectionne particulièrement et connaître le terrain sera un gros avantage pour moi. Quoi qu’il en soit, le marathon a toujours été très exigeant et éprouvant physiquement et il faudra faire preuve de beaucoup de maîtrise pour gérer à la fois mon énergie et mon matériel », a-t-il expliqué.
Yannick Lincoln est un spécialiste de ce type de parcours. « On va dire que mon corps s’adapte mieux à cette distance. Je suis définitivement plus à l’aise sur les parcours allongés. C’est un parcours en hauteur principalement, mais avec moins de passages techniques que le XCO. Je donnerai la pleine mesure de mes capacités mais je vais devoir me méfier des autres coureurs qui auront à coeur de me mettre des bâtons dans les roues. Je suis prêt pour la bataille », a-t-il soutenu. Pour rappel, le numéro 1 du pays avait été sacré au Lesotho l’année dernière à l’AfriSki Resort, bouclant les 60 kilomètres du parcours dans le temps de 3 heures, 7 minutes et 04 secondes. Ils étaient 20 participants à avoir pris part à cette épreuve et quatre d’entre eux avaient alors abandonné. Lincoln avait terminé l’épreuve avec plus de cinq minutes d’avance sur le médaillé d’argent, le Namibien Costa Seibab (3h12:17), alors que la troisième place était revenue à Phetetso Monese (3h18:10) du Lesotho. Ce dernier sera à surveiller, lui qui voudra se joindre la bagarre pour tenter de rafler une médaille.
Halbwachs-Lincoln: 4e médaille africaine??
Comme dit l’adage, l’appétit vient en mangeant. Aurélie Halbwachs-Lincoln vise ni plus ni moins qu’une quatrième médaille africaine cette année après les deux en or aux Championnats sur route et l’argent en VTT XCO vendredi. « Je vise l’or », a-t-elle clairement indiqué. « Physiquement, c’est dans mes cordes. La clé est de bien gérer ma course et de prendre des risques au bon moment. C’est très tactique. Je suis plus à l’aise sur marathon qu’en XCO. Ce serait vraiment phénoménal si je parvenais à accrocher cette première place. Je suis une battante et je compte bien le prouver encore une fois », a-t-elle déclaré sans ambages. À 30 ans, Aurélie Halbwachs-Lincoln est, a priori, dans la forme de sa vie. Elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le couple Lincoln pourrait ce matin graver leurs noms dans la pierre en lettres dorées s’ils venaient tous deux à remporter l’or sur le marathon. Ce serait une première.