Les Championnats nationaux de Cross-Country, évènement phare du calendrier, se tiendront le samedi 30 juillet à Les Salines Pilot (Beachcomber), Rivière-Noire. Yannick Lincoln s’annonce comme le favori à sa propre succession sur un parcours assez technique où il ne faudra pas se louper.
C’est lors d’un point de presse vendredi matin à Rentacolor (Pailles) que les organisateurs s’étaient réunis pour présenter cet évènement de grande envergure, très attendu par la communauté vététiste. « Un beau spectacle est attendu pour cette journée », a fait ressortir Michel Mayer, de la Commission VTT. « Deux départs sont au programme : le premier à 14h pour ceux effectuant deux tours du circuit, alors que le deuxième est prévu pour 15h (4-5 tours). Ceci est fait dans le but de prévenir tout embouteillage, pour que les coureurs ne se gênent pas », a-t-il soutenu, tout en précisant que les non-licenciés pourront faire une demande de licence d’un jour seulement en vue de cette compétition. Cette demande devra être faite avant le vendredi 22 juillet à la Fédération mauricienne de Cyclisme, Georges V Stadium, Louis Pasteur Street, Forest Side (Tel/Fax : 6700041).
Les inscriptions devront être effectuées par écrit au plus tard le mercredi 27 juillet à ROAG (www.roag.mu), Epic Sport, Emcar, Le Bike ou la FMC. Mathieu Rivet, de Beachcomber, s’est pour sa part appesanti sur l’aspect technique. « Les vététistes auront une boucle de 6 km mais ils démarreront sur une boucle d’un kilomètre pour que le peloton puisse s’effilocher avant d’entrer de plein fouet dans l’arène. Les catégories élites et masters effectueront ensuite cinq tours. Le parcours sec sera très intéressant et difficile à apprivoiser pour les coureurs. Même les plus chevronnés auront à se surpasser pour être en mesure de faire la différence », a-t-il ajouté.
Yannick Lincoln, sera d’ailleurs le grand favori à la victoire finale. « On se souvient que l’année dernière, Yannick avait cassé sa chaîne au premier tour, ce qui ne l’avait d’ailleurs pas empêché de l’emporter car il demeure un coureur de qualité. Mais cela démontre que ce n’est pas évident de travailler sur ce type de parcours. Cette année, nous avons d’ailleurs décidé d’inclure beaucoup plus de single track, soit 2 km avec de vraies descentes qui ne manqueront pas de mordants. Si un coureur n’est pas un bon technicien, il pourrait bien poser les pieds à terre », a soutenu Mathieu Rivet. Dominique Hardy, de Rentacolor, sera en charge de la logistique alors que Caroline Le Blanc, directrice de course, s’occupera des enregistrements et du chrono. L’innovation est une course Open (hors concours), destinée aux expatriés. Plusieurs catégories sont au programme : Féminines (+18 ans), Minimes (13-14 ans), Cadets (15-16 ans), Masters (40-49 ans), Masters (50 ans +), Juniors (17-18 ans), Seniors (19-39 ans).
Michel Mayer est par ailleurs revenu sur la saison de VTT, brossant un petit bilan. « Sept à 8 courses de VTT ont été organisées cette année, dont le UCI Marathon Heritage, le Championnat de VTT Marathon ou encore l’Omnicane de Mon Trésor. Nous comptons poursuivre sur cette lancée. Cédric Passée s’était distingué à Kerala en Inde alors que Yannick Lincoln avait ramené l’or du Lesotho. Le jeune Alexandre Mayer avait pris une honorable 9e place. Nous avons innové en une ligue à 7 manches avec un classement par catégories. Autant dire que le VTT se porte bien à Maurice et que d’autres échéances sont à venir », a-t-il conclu.