Les vététistes ont rendez-vous le jeudi 1er mai au Domaine du Cerf d’Or dans le sud de l’île pour la première édition du Raid Epic, une course dans la même veine que le Rando Raid. Sauf que, cette fois, les parcours ont été étudiés pour que les vététistes passent des moments extrêmes.
Pour rester dans l’idée du Rando Raid, les organisateurs, Epic Sports, ont mis sur pied trois parcours : 10 km, 20 km et 55 km. Chacun de ces parcours présente un niveau de difficulté différent. « Nous avons décidé d’ouvrir la course à tous, mais en mettant l’accent sur le fait que chacun pourra affronter le niveau de difficulté qu’il souhaite », explique Sébastien Hacques, responsable de l’organisation.
D’ailleurs, il semblerait que la perspective de pouvoir disputer une course selon un niveau a attiré pas mal de participants. Valeur du jour, le nombre d’inscrits tourne autour de 150. « À 200, nous serons vraiment très contents. Et même si nous arrivons à 175 personnes, ce serait déjà bien pour une première », estime l’organisateur.
Bien entendu, la course, qui se déroulera sur un parcours inédit, présente des avantages. « Il y a pas mal de points de vue. Nous étions en repérage et pour le balisage, et je peux dire que les vues sont magnifiques. »
Mais au-delà des panoramas, Sébastien Hacques avance que c’est l’occasion de se surpasser en famille. « Les difficultés sont à niveau variable », rappelle-t-il. Donc, pour les moins téméraires, un parcours de dix kilomètres. Mais attention, le fait que le parcours soit relativement court n’ôte en rien la difficulté. « Il y a quand même deux montées, même si elles sont roulantes », précise Sébastien Hacques.
Pour le deuxième parcours (20 km) à travers le Domaine, les difficultés ont été ajoutées à la course, à savoir deux montées roulantes, une bosse où il faudra pousser le vélo. « Il faut un minimum de condition physique, mais ce n’est pas impossible. »
Et en dernier lieu, le graal de la journée. Le parcours est destiné aux amateurs de l’extrême, avides de se tester sur un parcours inédit. Pour arriver au terme des 55 km, il faudra avoir des jambes capables de supporter la journée. Plus de 1100 m de dénivelé positif au menu. « C’est vrai que c’est extrême. Mais c’est la beauté du challenge. »
En attendant, les inscriptions sont toujours ouvertes. Elles le seront jusqu’à mardi après-midi. Sébastien Hacques rappelle qu’aucune inscription ne sera prise le jour de la course. « Cela nous aidera dans la classification des catégories. »
En cas de souci de dernière minute, la solution serait d’appeler un des magasins Epic Sports à Grand-Baie, Tamarin ou Phoenix pour s’inscrire. « Nous espérons vraiment que les vététistes viennent à ce rendez-vous. C’est vraiment un des plus beaux sites de l’île », conclut Sébastien Hacques.