Première course de l’année, premier bouquet pour Yannick Lincoln. Une course à Albion, près du phare, qui a vu Lincoln s’imposer devant son compagnon d’entraînement Sébastien Tyack et Cédric Passée en 50’28.
À bien y voir, Yannick Lincoln fait ce qu’il fait de mieux. Lui qui s’est déjà imposé au pied du phare d’Albion a donc remis ça samedi matin. Pourtant, Sébastien Tyack et Cédric Passée étaient de sacrés clients. Mais à force d’avoir imprimé un rythme imposant, Lincoln a devancé Tyack, champion de Maurice en titre, de plus de deux minutes, et Passée de près de huit minutes au terme des 28 km.
La première place de Yannick Lincoln chez les seniors lui a aussi valu la tête du classement au scratch. En effet, on retrouve juste après lui Sébastien Tyack et Cédric Passée. Lawrence Wong, premier vétéran, et Pascal Pilot, deuxième du même classement, occupent les quatrième et cinquième places.
D’ailleurs, Lawrence Wong a lui aussi débuté sa saison en fanfare, avec une victoire, certes serrée, mais qui laisse augurer de bonnes choses pour la suite. En effet, après avoir fourni des efforts constants pendant les 28 km du parcours, il s’est vu réaliser un chrono de 59’45, alors que Pascal Pilot, pour sa part, est arrivé après 1h01’10.
Chez les juniors, Jérémy Seeyave a fait parler la poudre sur ce parcours. Le champion de Maurice juniors a fait respecter la hiérarchie en devançant Dimitri Poisson au terme des 28 km de course. En effet, Seeyave s’est retrouvé, à la fin de la course, avec un chrono de 1h03’53, alors que Poisson, lui, est arrivé après 1h04’10. Xavier Étienne, quant à lui, complète ce podium avec un chrono de 1h15’27.
Régine Guibert a aussi débuté l’année sur la meilleure des notes chez les dames. La vététiste de Rivière Noire s’est cependant imposée presque de justesse devant Valérie Gérard. En effet, 39 secondes seulement séparent les deux premières au classement féminin, avec 56’11 pour Guibert et 56’50 pour Gérard. Heather Muller prend la troisième place en 1h07’30.
Alexandre Mayer a démontré qu’il avait toujours les choses en main chez les cadets. En effet, le coureur de la Team BRSC s’est imposé en 44’06, devant Arthur de Lopinot et ses 51’12 et Loïc Moonsamy (52’04). Une mention pour Michael How Yaw, vainqueur chez les minimes au terme des 14 km, qu’il a parcourus en 41’35. Il s’est imposé d’une seconde devant Rémy Gérard. Cependant, le troisième, Yavish Jokhoo, est arrivé avec un chrono de 45’13.
Les organisateurs avaient également prévu une course open sur 7 km. C’est Mathieu Calypso qui s’est imposé en 18’35, devant Gilbert Deville (20’17) et Yohan Anseline (21’20). La prochaine Epic Sports MTB Series est une course organisée tous les ans depuis quelques années déjà. Parrainée par Epic Sports, elle est devenue, depuis sa création, le prélude de la saison VTT et cycliste.