La grand-messe du VTT, l’Epic Tour 2015 (Tour de Maurice), s’est tenue sur quatre jours de compétitions, du 28 au 31 mai dernier. C’est Yannick Lincoln qui s’est adjugé la victoire en taille patron en 7 heures 40 minutes et 30 secondes au général, devant Cédric Passée et Stephano Ollivier qui sont venus compléter le podium. Ce dernier a notamment enlevé la dernière étape dimanche dernier.
Le directeur de l’organisation, Sébastien Hacques a fait ressortir que cette compétition a été un succès sur toute la ligne. « J’ai franchement été impressionné par le niveau. Ils ont tous mis du coeur à l’ouvrage et c’est gratifiant en tant qu’organisateur de constater que tout s’est déroulé dans une ambiance bon enfant. Les deux premiers jours, nous avions été gâtés par le temps mais ce n’est qu’après, que cela s’est détérioré. Mais tout le monde a joué le jeu et c’est extraordinaire », a -t-il fait ressortir. Le vainqueur n’est ni plus ni moins que Yannick Lincoln, qui s’est adjugé le sacre en 7h40:30.
Une victoire qui fait du bien au moral pour le principal concerné. « C’est une bonne manière de me relancer après les Championnats d’Afrique du Rwanda car j’étais malade à mon retour à Maurice. Lors des quatre jours de compétitions, il n’y avait pas de grosses difficultés techniques. Cédric Passée, Stephano Ollivier et Thomas Desvaux sont d’un excellent niveau tout comme ceux âgés entre 40 et 50 ans. C’est assez impressionnant », a indiqué Yannick Lincoln qui a déploré toutefois qu’il n’y ait pas  beaucoup de jeunes sur le circuit.
« C’est à la fois dommage et assez aberrant. Ryan Lenferna et Alexandre Mayer (qui a malheureusement dû abandonner) sont les seuls juniors à y avoir pris part. Il faut impérativement y remédier pour le bien-être du sport », a-t-il ajouté. À noter que Cédric Passée qui avait débuté discrètement la compétition, est monté graduellement en puissance pour s’adjuger la deuxième place à 6 minutes et 35 secondes du leader. Le podium est complété par Stéphano Ollivier à 16 minutes et 27 secondes. Ce dernier a même été sacré lors de la cinquième et dernière étape au Domaine de Wolmar en 1h11:45 devant Jérôme Koenig et Jean-Philippe Henry. Le départ de l’étape longue de 35 km avait été donné à Nouvelle-France.