Le prologue de l’Omnicane Southern Tropical Challenge, long de 6 km, a souri à Cédric Gasnier et Yannick Cornille, les deux Réunionnais de la team Explosive Riders. Ils ont en effet placé la barre très haut, même s’ils étaient incertains pendant un moment du fait d’un petit problème technique qui avait propulsé Yannick Lincoln et Marce Bassingwaithe en tête. Mais ils avaient bien passé la première étape en jaune. Retour sur la première journée.
Le Domaine Lagrave, lieu de villégiature de la première étape de la course, était animé d’une drôle d’atmosphère. Tantôt lourde, du fait d’un petit incident, tantôt joyeuse, du fait que tous étaient contents d’avoir fini le prologue.
Alors, au milieu de ce joyeux petit monde, Gasnier et Cornille, respectivement deuxième et troisième du Run Tour le mois dernier, avaient très vite fait de montrer leurs ambitions. Il est vrai qu’ils ont bénéficié d’un gros avantage qui aurait pu leur desservir toutefois : ils étaient cinquièmes sur l’ordre de départ. Mais le premier chrono, sur les 6 km du prologue, était de 15’25, signé les Allemands Dany Vogel et Andreas Freiter.
Personne ne s’approchait pourtant de cette marque, c’est là que les deux Réunionnais se mirent en tête de descendre sous cette marque. À l’arrivée, un 13’13 que personne ne pouvait contester. Il fallut attendre les plus costauds pour voir des chronos proches.
En fait, les chronos qui suivaient ne faisait pas vraiment peur. Peut-être celui d’Olivier Lecourt de Billot et de son camarade Andreas Kleiber (Team Rothaus Poison-Bikes) avec leur 13’51. C’était d’ailleurs le deuxième chrono sous les 14’00. Puis, encore le calme plat, avec une petite trouée signée David Kinjah et Davidson Kamau de la Omnicane Kenya Team. Avec leur 14’07, ils étaient loin des 13’51 du duo Lecourt-Kleiber et encore plus des 13’13 du tandem Gasnier-Cornille.
Encore une série de calme plat, sans gros chrono, si l’on fait exception de celui de la Inside Living Team de Gregory Piat et Sébastien Tyack. Il fallut attendre l’arrivée de Yannick Lincoln et Marce Bassingwaithe pour voir une animation. Les juges à l’arrivée annonçaient alors un chrono sous les 13 minutes. Yannick Cornille n’y croyait pas.
Mais Lincoln, beau joueur, venait rectifier. « Nous avons fait 13’30 », déclarait-il aux juges à l’arrivée et aux chronométreurs. Un petit incident technique vite réglé et le jaune restait sur les épaules de Yannick Cornille et Cédric Gasnier.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Ce matin: Lincoln et Bassingwaithe prennent le pouvoir
Yannick Lincoln et son compère Marce Bassingwaithe ont remporté la première étape de l’Omnicane Southern Tropical Challenge, longue de 65 km. Ils relèguent du même coup le tandem vainqueur du prologue Cornille-Gasnier, troisième de l’étape, à plus de 10 minutes. Au deuxième rang, on retrouve Olivier Lecourt et Andreas Kleiber, à 15 secondes du duo victorieux.
Lincoln et Bassingwaithe peuvent donc se reposer sur leurs lauriers. Si l’écart entre les deux formations à l’issue de l’étape est de 15 secondes, l’écart au général se situe aux alentours de 20 minutes. Les choses sont donc bien parties pour Lincoln et Bassingwaithe.